Les 580 derniers kilomètres jusqu’à Santiago – mai 2008

Mes 27  derniers jours entre Santo Domingo de la Calzada et Saint-Jacques de Compostelle (du 24 avril au 20 mai 2008):
1- Il a fallu affronter des journées entières de forte pluie en fin de parcours, ce qui a gâché le plaisir de cheminer en Galice.
2- Nous avions fixé une date de départ dans le respects des contraintes des trois partenaires. Le 24 avril, je n’étais pas convenablement préparé pour démarrer une telle épreuve. J’avais contracté une tendinite au tendon d’Achille dès la première rando d’entraînement effectuée six semaines avant le départ, ce fut très difficile et douloureux mais avec des médicaments efficaces, j’ai pu trouver la solution pour ne plus souffrir au bout d’une douzaine de jours.
3- Nous avons connu des départs matinaux par des températures inférieures à 0 degré. Nous pouvions apercevoir la neige au dessus de 1600 m. d’altitude, sur les sommets à une trentaine de km au nord (Picos de Europa – Monts Cantabriques) et au sud (Sierra de la demanda) des plateaux où nous randonnions.
4- Nous nous sommes émerveillés devant et dans les magnifiques édifices que sont les cathédrales de BURGOS, de LEON, de ASTORGA et de SANTIAGO.
5- J’ai beaucoup aimé les paysages de la meseta (plateau), et les cigognes présentes quasiment dans tous les clochers des villages traversés. J’ai aussi bien apprécié la cordialité des espagnols à l’égard des pèlerins, que ce soient de la part des hospitaliers ou des commerçants. Il était agréable de cheminer au milieu des forêts d’eucalyptus odorantes en Galice et parmi les longs et étroits silos à grains sur pilotis souvent décorés comme une chapelle.

but atteint le 20 mai 2008

devant la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

6- J’ai perdu (vol?) ma CB à Sahagun, le dixième jour ce qui aurait compromis la suite de mon projet si j’avais été seul. Heureusement, Henri et Jean-Paul ont suppléé à mon manque d’alimentation en euros liquides ce qui a permis de poursuivre à trois.
7- Je n’ai perdu que quatre kilos, je me suis trop désaltéré à la San Miguel, deuxième saint vénéré sur le camino.
8- Beaucoup de touristes, peu de pèlerins. Une énorme majorité de pèlerins et randonneurs allemands. On devrait débaptiser le « Camino francés » pour l’appeler « Camino aleman »…
9- Je n’ai pas retrouvé l’ambiance entre pèlerins que j’avais connue en 2006 et en 2007. Plus il y a de monde sur le Camino, moins on fait de rencontres interessantes… paradoxe étonnant! Trois français: Robert et Maurice de Royan, Eugène de Rennes, une famille de Chamberry: jeune couple et leur deux enfant s de 3 et 5 ans, Rolph et Jacqueline avec son chien de Sarre, Reinhardt, l’autrichien, Laurenzo, Frantz, deux allemands sympathiques, Nicole la barroudeuse de l’humanitaire et Patricia, Suzanne et Cynthia de l’Oregon, de Mexico et de Floride.
10- L’arrivée à SANTIAGO a été un grand moment d’émotion. La vue de la façade baroque monumentale de la cathédrale sur l’esplanade est exceptionnelle, surtout que Saint Jacques a exaucé nos efforts précédents en nous gratifiant d’un soleil inattendu mais bienfaiteur. Merci l’apôtre! Et que dire de cette superbe messe des pèlerins ? J’ai pu passer mes mains autour du cou de saint Jacques paré d’or, d’argent et de pierres précieuses. Deuxième signe de l’apôtre: le Botafumeiro, encensoir argenté de 50 kg qui n’est utilisé que dans les occasions particulières a été balancé au bout d’une corde de 35 m dans la nef centrale. Spectacle extrêmement émouvant.
11- Malgré le mauvais éclairage du au plafond bas, j’ai pu photographier plus de 5000 sujets, soit 8 photos par km parcouru ou 180 photos par jour.
12- De tous les séjours sur le Chemin de Compostelle, c’est cette ultime partie qui m’a le moins enthousiasmé. Trop de gens peu concernés par l’aspect spirituel empreinte le sentier bien balisé et pourvu de nombreux et confortables refugios de peregrinos ou albergues. Des bus entiers débarquaient pour la journée: 60 personnes âgées mais alertes doublaient les pèlerins chargés; Désagréable à vivre!
13- Cependant ce Chemin est magique, il ne faut pas s’arrêter aux quelques avatars décrits ci-dessus, m’a séduit au point qu’il me tarde de recommencer seul, ou à deux au plus en septembre 2009 pour rejoindre Saint Jacques de Compostelle en 60 jours à partir du Puy en suivant la variante du Somport et le Camino Aragonés. Car sur trois ans, avec de nombreuses difficultés, j’ai parcouru les 1550 km en 69 jours. Le nouveau challenge que je me fixe devrait être à ma portée. Je viens de me prouver que j’étais capable de parcourir autant de distance, compétence ou plutôt capacités physique et morale que je ne soupçonnais pas. 

N’HEZITEZ PAS A ME CONTACTER SI VOUS DESIREZ CONNAITRE DES PARAMETRES (COUTS, PHARMACIE, CERTAINS DETAILS)  QUI ONT GUIDE MES PAS ET MA DEMARCHE.

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les 580 derniers kilomètres jusqu’à Santiago – mai 2008

  1. Juliette dit :

    Bonjour Didier, je viens tout juste de découvrir votre blog par un ami Francais Émilien que j\’ai connue sur le chemin de Compostelle au printemps 2008. Je m\’appelle Juliette et je suis Québecoise, l\’an passé j\’ai fait quelques kilomètre (700) sur le chemin et comme vous il y a eu des jours de pluie, de froid, des ampoules et des infections, mais ça reste le plus beau voyage de toute ma vie. J\’ai fait des merveilleuses rencontres avec des gens extraordinaire et surtout une rencontre avec moi même. J\’ai due mettre fin au voyage apprès 7 semaines due aux blessures aux pieds sur les conseils du médecin. Mais je ne m\’en fait pas, je sais qu\’un jour je retournerai marcher sur le chemin de St Jacques. Vous dites que le chemin est MAGIQUE et vous avez raison,je vous souhaite un très bon voyage en septembre 2009 et plein de magie et de belle rencontre.Pélerine Juliette……..ULTRÉIA…….ULTRÉIA

    • gebete29 dit :

      Juliette la québécoise est délicieuse par ses commentaires et je ne saurais trop l’encourager à revenir vibrer par la magie du Camino, je ne connais pas d’aventure humaine plus enthousiasmante… à bientôt pour d’autres échanges, Didier

  2. Juliette dit :

    voici mon adresse mail que j\’ai oublié de vous donné en vous écrivant

  3. michel dit :

    bonjour didier, votre blog est super, j\’ envisage avec un ami de partir de st jean pied de port jusque st jacques, malheureusement, suite a mon entrainnement , j\’ai du me faire operer du menisque voila 2 jours, notre depart est prevu pour le 19 mai, j espére etre suffisamment retabli pour pouvoir cheminer jusqu\’a notre butest il indispensable d\’ emporter un matelas de sol relativement encombrant ?merci de votre experience et de vos conseilsmichel

    • gebete29 dit :

      un matelas de gymnastique est très léger et participe au confort, bien roulé, il n’est pas trop encombrant. Je l’utilisais comme carapace pour l’interposer entre le matelas du gîte et mon sac à viande car j’ai été agressé à plusieurs reprises par des punaises de lit et des puces…. Je crois qu’il n’est pas très raisonnable de vouloir faire 780 km en mai après une opération du ménisque cette semaine-ci… Tout dépend du niveau de l’intervention chirurgicale…

  4. Cesco dit :

    Bravo pour ce parcours !Et maintenant, pourquoi pas un des itinéraires de la Via Francigena jusqu\’à Rome, ou même Jérusalem, comme ce marcheur qui a fait les deux parcours :http://www.villemagne.net/romehttp://www.villemagne.net/jerusalem

  5. GUEGAN dit :

    Finalement la CB des amis ou des copains ont biens servi cette fois là.
    Seul cela aurait été difficile, mais je comprends ton point de vue…. on peut pas tout avoir
    dans la vie !
    Bon cheminement

    Robert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s