Histoire de la Bretagne: fin du conflit entre Bretons et Francs, bilan

Il est temps de faire le point. Depuis des siècles et même des millénaires, une péninsule située aux confins occidentaux du continent européen a vécu au rythme des saisons et des migrations de populations diverses qui n’ont pas laissé de nom dans l’Histoire.

Armorique celtique

Armorique celtique

Puis, après les Celtes (700 à 300 av. J.-C.) dont l’empreinte est réelle, et les Romains (50 av. J.-C. à 400 ap. J.-C.) qui ont tenté de changer la face du monde, sont venus les Bretons (dès le VIème siècle), et ce sont eux qui ont donné son nom de Bretagne à ce qui n’était encore que l’Armorique, tout au moins l’ouest de la péninsule (ligne allant du Mont-Saint-Michel à l’estuaire de la Vilaine). Ils ont constitué de petits royaumes dont les principaux sont la Domnonée, la Cornouaille et le Broërec, mais qui sont en fait divisés en une multitude de petites principautés rivales. D’ailleurs, le Broërec, conquis au VIIème siècle par les Bretons, a été repris par les Francs qui l’ont intégré dans la Marche de Bretagne. Roland, qui commandait l’arrière-garde de Charlemagne, l’empereur revenant d’Espagne après s’être fait battre à Pampelune, Barcelone, Saragosse… et vaincu par les Vascons (Basques) à Roncevaux était commandant des Marches de Bretagne (jusqu’en 778) – une zone où les Francs sont installés, et qui correspond à l’Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique actuelles.

Broërec

Bro-Ereg - capitale: Vannes

Nous sommes donc en l’an 831 de l’ère chrétienne. L’Europe occidentale est tout entière sous l’autorité – parfois très théorique – d’une dynastie d’origine germanique. Il y a un empereur titulaire, fils et successeur de ce Charlemagne dont le but avait été de reconstituer à son profit l’antique Empire romain. La Bretagne fait partie de cet ensemble, mais les Bretons, comme tous les Celtes, ont un défaut: ils ne supportent pas d’être soumis à une autorité contraignante. Ils se révoltent sporadiquement, mais comme ils sont incapables d’atteindre une certaine unité, ils sont toujours vaincus. Cependant, leurs adversaires ne sont pas forcément gagnants.

L’empereur Louis le

roi des Francs de 814 à 840

Pieux s’en aperçoit. Maître théorique d’un immense territoire, il est en butte aux intrigues familiales. Il doit faire face aux rébellions de ses fils qui réclament âprement le pouvoir et qui sont d’ailleurs prêts à s’entre-déchirer pour l’obtenir. Et puis, surtout, ils veulent se débarrasser de la dernière épouse de leur père, l’impératrice Judith, qui a eu le tort de leur donner un petit frère, le futur Charles le Chauve. De plus certains de ses fidèles collaborateurs le trahissent, tantôt avec l’un, tantôt avec l’autre,  quitte à revenir se réconcilier avec lui. C’est le cas de Lambert, comte de Nantes et chargé de la Marche de Bretagne, personnage important s’il en fut, surtout dans les affaires qui concernent l’ouest de l’Empire.

le serment de Nominoë - 800-851

Dans ces conditions, Louis le Pieux n’a guère le temps de s’occuper des turbulents Bretons. Il a compris que les Francs ne viendraient jamais à bout de ces gens têtus et ingouvernables. Alors, il a une idée de génie: il confie la Bretagne à un Breton. Ce sera un certain Nominoë, apparemment comte de Poher, dont il connaît la fidélité et qui ne le trahira d’ailleurs jamais.  On ignore le titre réel qui fut attribué à Nominoë. Est-il ducatus (duc) ou simplement missus dominici (envoyé du Seigneur), ou encore gubernans in Britanniam (gouverneur en Bretagne)? De toute façon, il est maintenant comte de Broërec et rattache cette région à l’ensemble breton. Mais, contrairement à ce qu’on pense, il n’est pas roi et ne le sera jamais. Pourtant, c’est grâce à Nominoë que se formera le Royaume de Bretagne. Mais ceci est une autre histoire… que nous verrons dans un prochain billet sur mon blog.

Bonne lecture, Didier

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Bretagne - histoire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s