Histoire de la Bretagne: du royaume au duché – part 2 = 939 – 1008

Louis IV d'outremer

Louis IV dit d'Outremer -920-954

939: Après la victoire décisive de Trans qui écarte définitivement le péril normand, suit une période qui n’est que querelles et révoltes. Les prétendants au duché de Bretagne complotent, se font la guerre, s’assassinent et se déchirent jusqu’à ce que Philippe Auguste marie Alix, fille de Conan IV, à un prince capétien, Pierre 1° de Dreux, dit Mauclerc, qui s’empresse d’organiser le duché et d’en reconstituer l’unité.

937: à la tête d’une Bretagne affaiblie, réduite aux frontières de Nominoë, Alain Barbetorte, petit-fils de roi, ne peut relever le titre. Il est donc duc. A l’origine, DUX désigne un chef d’armée, puis un territoire. En France, quatre duchés se sont constitués: la Normandie, la Bretagne, l’Aquitaine et la Bourgogne.

Fini l’ambition de poser la couronne royale sur sa tête! S’ils restent des rois pour le peuple, les successeurs se diront comtes, ducs ou princes des Bretons. Mais la nature du lien unissant la Bretagne à la Francie devenue France reste la même: une alliance objective et prudente, et en même temps une farouche indépendance. Le fier Breton veut traiter à égalité avec le Français, son duc rendant au roi un hommage simple, debout. Pas question de mettre genou à terre! Le duché restera pendant six siècles sur cette position, une longue période riche en évènements et rebondissements, gardant son autonomie jusqu’en 1 532.

937-952: Alain II Barbe-Torte, tout auréolé de ses succès, est le premier duc de Bretagne de 937 à 952. Respacté de ses voisins (il avait été compagnon d’enfance et d’exil du futur roi Louis IV d’outremer) et réconcilié avec ses anciens adversaires, il peut redresser la Bretagne, en s’appuyant sur Nantes, ville où il réside et qu’il restaure. Sa disparition va réveiller les conflits latents entre différents lignages. Les trois maisons de Nantes, de Rennes et de Cornouaille, vont donner successivement une dizaine de ducs pendant deux siècles, par un jeu successoral dont les filles ne sont pas exclues en Bretagne. Cette valse des chefs révèle déjà la rivalité entre deux territoires, le Nantais et le Rennais, passés du statut de marche franque à celui de prétendant au siège du duché breton.

Alain II Barbe-Torte partage Nantes et ses revenus en trois: pour lui, pour l’évêque et pour les braves chevaliers, à charge pour chacun de reconstruire. Il réorganise l’église afin de mieux la contrôler. Il s’allie avec Guillaume « Tête d’Etoupe », duc d’Aquitaine et épouse la soeur de Thibaut « Le Tricheur », comte de Blois et de Chartres. Il aide le roi Louis IV d’Outremer dans ses luttes contre les féodaux et obtient en échange un moyen très original de repeupler le duché: tout serf qui ira en Bretagne y sera libre et son ancien maître ne pourra l’y rechercher.

fortifications en Bretagne

fortification bretonne

La Bretagne, à la pointe de l’Europe est un enjeu stratégique pour les royaumes naissants de France et d’Angleterre. Face aux appétits de conquêtes et confronté aux guerres privées du féodalisme, le pays se couvre de fortifications, certaines subsistent encore, mais la plupart ont disparu.

952: Alain II meurt, avec lui s’achève l’ère celto-bretonne pour l’ère franco-bretonne. Quarante années de conflit suivent.

992: Bataille décisive à Conquereuil (44). Conan Premier « Le Tort » est tué par les troupes du comte d’Anjou Foulques Nerra.

994: Geoffroy, fils de Conan le Tort, est reconnu duc sous le nom de Geoffroy 1er. Il épouse Havoise, la soeur de Richard de Normandie. Il meurt en 1008.

Entre-temps, en Francie, Hugues Capet (941-987/996) renverse la dynastie carolingienne et est élu roi de France le 3 juillet 987. Le domaine propre du nouveau roi est réduit. Il faudra des siècles de guerres et de mariages pour l’agrandir.

et pendant ce temps, dans le monde:

950: extension de l’islam en Afrique orientale

990: extension de l’empire inca (Amérique)

1008: conquête musulmane en Inde.

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Bretagne - histoire, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Histoire de la Bretagne: du royaume au duché – part 2 = 939 – 1008

  1. la valse des chefs entre 952 et 1008 montre que le besoin de chacun d’asseoir son autorité passe par des alliances stratégiques, souvent matrimoniale et parfois guerrières, et qui concernent aussi les puissants voisins, le royaume franc ou le duché d’Aquitaine, les comtés de Blois ou du Maine, et surtout le duché de Normandie et le comté d’Anjou, de plus en plus puissants et influents.

  2. je souhaite que ce commentaire et l’article apparaisse sur mon mur fb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s