Histoire de la Bretagne: la Maison de Cornouaille de Hoël (1 084) à Conan III (1 148)

Dans ce demi siècle, on retiendra un fait majeur:

1 099 où le duc de Bretagne Alain IV Fergent, le dernier bretonnant, participe à la prise de Jérusalem, sa présence à la première croisade est le signe que le duché a retrouvé son unité, une situation qui se maintiendra avec son fils Conan III jusqu’au milieu du XIIème siècle, soit plus d’un demi-siècle de relative sérènité.

Alain IV Fergent - 1 057 -1 084/1 112-1 119

Alain IV « Fergent », fils d’Hoël né en 1 057 poursuit d’avantage la tâche de ses prédécesseurs et accentue l’autorité ducale. 1 084: Guillaume le Conquérant assiège Dol. 1 093: suite à une révolte de nobles, fomentée par Geoffroy Botrel comte de Penthièvre, c’est au tour du duc Alain IV d’assiéger Dol. Alain Fergent est duc mais possède aussi en propre les comtés de Rennes, de Nantes, de Vannes et de Cornouaille. Bretonnant, il s’installe, il s’installe à Nantes, ce qui accélère la fusion haute et basse-Bretagne.

Le duc a épousé en 1 093 Ermengarde d’Anjou qui exerce pour longtemps une forte influence sur les arts. En 1 096, le pape Urbain II appelle l’Europe à la Croisade. Alain IV réagit immédiatement… Les chevaliers bretons participent à cette croisade qui atteint et prend Jérusalem en 1 099. Alain retrouve 5 ans plus tard un duché bien tenu par Ermengarde. Il participe à d’autres chevauchées auprès du roi de France. Mais le poids des ans se fait sentir… en 1 112, après trente ans de règne, le couple ducal se retire à Redon, lui comme moine à l’abbaye, elle comme religieuse.  Alain IV Fergent meurt en octobre 1 119.

Conan III, « Le Gros » (1 085-1 112/1 148): de tempérament plus calme que son père Alain, son règne apporte une certaine tranquillité au duché qu’il gère avec fermeté.

De sa retraite, sa mère Ermengardecontinue à jouer un rôle actif dans la politique ducale. Elle favorise la création d’abbayes, est l’amie de Saint Bernard et de Robert d’Abrissel, elle part en Palestine en 1 331, en revient et meurt en 1 148.

paysage breton

paysage breton

Tandis que les donjons de pierre supplantent ceux de bois, la puissance du duc s’évalue à l’importance de son domaine. Le duc est puissant chez lui; la dispersion de ses fiefs lui permet de contrôler nombre de fiefs voisins. Mais le nord de la Bretagne échappe à son emprise et donc à son autorité. Suzerain, il exerce avec succès la justice sur les seigneurs-brigands du comté nantais. Mais, malgré des années de batailles et de guérillas, il ne réussit pas à imposer sa loi à Robert de Vitré. Face à ses puissants voisins, le duc Conan mène une politique extérieure prudente. Comme les princes d’Europe, Conan s’appuie sur l’Eglise contre les barons rétifs.

L’avenir du duché semble se présenter sereinement. Malheureusement les évènements en décident autrement avec les dernières paroles du duc Conan III le 17 septembre 1 148 sur son lit de mort: « Je renie mon fils Hoël ». Ce reniement inattendu va bouleverser le cours de l’histoire et être une « semence de guerre civile ».

Comment allons-nous atteindre cette période majeure de l’histoire de la Bretagne: 1 166: Henri II, époux d’Aliénor d’Aquitaine, est le prince le plus puissant d’Europe. Après son intronisation officielle à Rennes en 1 166, les Anglais vont gouverner la Bretagne pendant environ 35 ans, l’incluant dans l’empire des Plantagenêts.

Nous poursuivrons dans le prochain article cette passionnante histoire de la Maison de Cornouaille avec Conan IV le Petit (1 156/1 166), Geoffroy II (1 181/1 186), Arthur 1er (1 201/1 203) puis nous apprendrons ce que firent Pierre Mauclerc (1 213/1 237), Jean 1er le Roux (1 237/1 286) et Jean II (1 286/1 305) …

cordialement, Didier Gébété

 

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Bretagne - histoire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Histoire de la Bretagne: la Maison de Cornouaille de Hoël (1 084) à Conan III (1 148)

  1. ce qui se passait en Bretagne du temps de la première croisade

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s