Couchers de soleil en hiver, de Cassis à Saint-Mandrier

Cassis

Cassis, le 16 novembre 201

Le coucher de soleil: c’est le moment auquel le soleil disparaît derrière l’horizon, dans la direction de l’Ouest.

Ce phénomène est causé par la rotation de la Terre, aussi il est quotidien.

Le soleil se lève à l’Est (azimut 090) et se couche à l’Ouest (azimut 270) deux fois par an, aux équinoxes.

Sanary, Le Lys, le 21 janvier 2012

Sanary-sur-mer, le Lys, 21/01/12

Que ce soit à Brest ou à Sanary, les points de coucher et de lever se déplacent vers le Nord après l’équinoxe de printemps jusqu’au solstice de l’été, jour où l’écart par rapport au 090 (Est) et au 270 (Ouest) est maximal.

Les différentes couleurs du ciel sont dues à la dispersion de la lumière produite par l’atmosphère.

plage de Six-Fours, le 23 janvier 2012

plage de Six-Fours, le 23 janvier 2012

L’atmosphère terrestre diffuse les rayonnements provenant du soleil d’autant plus que leur longueur d’onde est courte ce qui correspond, dans le spectre visible, aux couleurs proches du violet.

L’oeil humain ne perçoit que la lumière dite, par définition visible, dont la longueur d’onde est comprise entre celle du rouge, longue et celle du violet, courte.

plage de Six-Fours (23/01/2012)

plage de Six-Fours (23/01/2012)

L’effet de l’épaisseur de l’atmosphère, comme l’effet de la composition de l’atmosphère influent sur les phénomènes tels que l’absorption, la réfraction, la réflexion, la dispersion ou la diffusion.

le 23 janvier 2012, Six-Fours-les-Plages (Les Lones)

le 23 janvier 2012, Six-Fours-les-Plages (Les Lones)

Charles Baudelaire (1821-1867 /46 ans)

LE COUCHER DE SOLEIL ROMANTIQUE

Que le soleil est beau, quand tout frais il se lève,

Comme une explosion nous lançant son bonjour!

– Bienheureux celui-là qui peut avec amour

Saluer son coucher plus glorieux qu’un rêve!

— — ¤¤¤ — —

Je me souviens! J’ai vu tout, fleur, source, sillon,

Se pâmer sous son oeil comme un coeur qui palpite…

– Courons vers l’horizon, il est tard, courons vite,

Pour attrapper, au moins un oblique rayon!

Saint-Mandrier, le 17 novembre 2011
Saint-Mandrier, le 17 novembre 2011

Mais je poursuis en vain le Dieu qui se retire,

L’irrésistible Nuit établit son empire,

Noire, humide, funeste et pleine de frissons;

— — ¤¤¤ — —

Une odeur de tombeau dans les ténèbres nage,

Et mon pied peureux froisse, au bord du marécage,

Des crapauds imprévus et de froids limaçons.

Le Brusc le 18 novembre 2011

Le Brusc le 18 novembre 2011

Voici ci-dessous, une méditation sur la condition humaine face à la nature et plus particulièrement au coucher de soleil, d’où le thème principal de la fuite du temps, caractéristique du romantisme comme le définit l’auteur complet (romancier, dramaturge et poète) qui rédigea des « vers sereins et paisibles […] des vers de l’intérieur de l’âme »: Victor HUGO (Besançon – février 1802 / Paris – mai 1885)

Le 18 janvier 2012 à Sanary
Le 18 janvier 2012 à Sanary

Victor Hugo: 1831 – Les Feuilles d’automne

SOLEILS COUCHANTS

Le soleil s’est couché ce soir dans les nuées;

Demain viendra l’orage, et le soir, et la nuit;

Puis l’aube, et ses clartés de vapeurs obstruées;

Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s’enfuit!

— — ¤¤¤ — —

Tous ces jours passeront, ils passeront en foule

Sur la face des mers, sur la face des monts,

Sur les fleuves d’argent, sur les forêts où roule

Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

le phare du port de Sanary, le 18/01/12

le phare du port de Sanary, le 18/01/12

C’est la face des eaux, et le front des montagnes,

Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts,

S’iront rajeunissant; le fleuve des campagnes

Prendra sans cesse aux monts le flot qu’il donne aux mers.

— — ¤¤¤ — —

Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,

Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,

Je m’en irai bientôt, au milieu de la fête,

Sans que rien manque au monde immense et radieux!

La Madrague, Saint-Cyr-sur-mer, le 24 jan 12

La Madrague, Saint-Cyr-sur-mer, le 24 jan 12

« Soleils couchants » est un poème lyrique (la fuite du temps): face à ce coucher de soleil, V. Hugo constate avec tristesse et amertume son sort et son impuissance face à une nature qui se renouvelle et rajeunit au fil des saisons.

Au contraire, l’homme subit cette fuite, l’amenant à une disoaritionopérée dans la joie et l’indifférence.

Ces quatrains, en présentant une méditation sur le temps qui passe, permet le constat tragique de la condition humaine.

Question: Comment les animaux observent-ils le coucher du soleil?

au revoir, bonne soirée! Didier

au revoir, bonne soirée! Didier

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Image | Cet article, publié dans Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Couchers de soleil en hiver, de Cassis à Saint-Mandrier

  1. SAN dit :

    Boudiou !!!… c’est quoi ça une :  » disoaritionopérée » vite le larousse
    les poemes ont divins !!!!….;
    @éromicalement Jean

    • gebete29 dit :

      comprends pas ce mot: disoaritionopéré…???

      • SAN dit :

        Bong , ze reviens avec le Larousse sous le bras gauche et un verre de rosé dans la main droite pour découvrir que : « disoaritionopérée » n’est rien d’autre qu’une : « disparition opérée » . Boudiou!!!. comment qu’ils écrivent dans ce blog !!!…
        @micalement tous les deux

      • gebete29 dit :

        j’ai corrigé le texte, merci Jean pour m’avoir indiqué cette coquille…

      • SAN dit :

        donc dans le texte : au lieu de :
        « Au contraire, l’homme subit cette fuite, l’amenant à une disoaritionopérée dans la joie et l’indifférence. »
        lire : « Au contraire, l’homme subit cette fuite, l’amenant à une disparition opérée dans la joie et l’indifférence ».

    • gebete29 dit :

      je cmmence à mieux comprendre… merci Jean pour ces éclircissements

  2. Guegan dit :

    « Ces quatrains, en présentant une méditation sur le temps qui passe, permet le constat tragique de la condition humaine. »

    Tu nous ferais un coup de blue .Serait-ce le manque de pluie qui te rend aussi mélancolique…. Didou ! Un petit rosé de Provence et çà ira mieux.

  3. Melyssa658 dit :

    ces couchers de soleil sont d’une incroyable beauté autant que les textes choisis, je ne m’en lasse pas 🙂 bonne fin de semaine encore merci pour le suivi 😉

    • gebete29 dit :

      il ne se passe plus un jour sans que je savoure les lumières à partir du l’aube jusqu’à l’aurore, merci beaucoup Melyssa pour avor su me dire que tu as savouré ces poèmes imagés… bizh, did

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s