A la rencontre des dunes de KEREMMA

Un ensemble naturel exceptionnel.

IMGP0002

IMGP0004

IMGP0008

IMGP0013

IMGP0015-001

IMGP0016

IMGP0017

IMGP0027

Le 5 décembre 2012, notre randonnée hebdomadaire nous a fait longer les dunes de Keremma.

Le massif dunaire de Keremma s’étire sur 9 km en bordure de la baie de Goulven, sur les communes de Tréflez et de Plounéour-Lochrist dans le Finistère. Il est constitué d’une succession de dunes qui isolent dela mer une vaste cuvette dont la végétation gagne en hauteur à mesure que l’on s’éloigne du rivage. A ses extrémités, cet ensemble dunaire forme deux avancées sableuses constamment modelées par la houle, la flèche de Penn ar Chleuz à l’ouest, la flèche du Kernic à l’est.

IMGP0031 IMGP0033 IMGP0041 IMGP0047 IMGP0049 IMGP0050 IMGP0051 IMGP0052 IMGP0053

L’archéologie sur le littoral. Des vestiges archéologiques sur le littoral. Le littoral est l’interface terrestre entre la terre et la mer. C’est une zone riche en ressources, animakles et végétales, qui a été très tôt mise à profit par l’homme. Des vestiges des occupations humaines depuis le Paléolithique (- 500 000 ans) jusqu’à nos jours existent le long des côtes bretonnes. Certains de ces vestiges sont menacés de disparition, par l’érosion des côtes suite notamment aux remontées du niveau marin.

IMGP0059 IMGP0065 IMGP0068 IMGP0072 IMGP0074 IMGP0075 IMGP0079 IMGP0082 IMGP0085 Le niveau de la mer: changeant, mouvant, fluctuant… Au cours de ces quelques centaines de milliers d’années (plusieurs milliers de siècles!) le niveau marin et le climat ont varié à plusieurs reprises, durant six cycles interglaciaires (réchauffement) / glaciaires (refroidissement). Au moment des périodes froides la Bretagne  se trouvait en bordure de grands glaciers qui descendaient alors jusqu’au sud de l’Angleterre. Ces masses de glace provoquaient d’importantes baisses du niveau marin, conduisant à une mise à sec quasi-totale de la Manche (régression de plus de 100 m) à certaines périodes. Il faut alors imaginer le dégagement de grandes plaines où pouvaient chasser nos grands-ancêtres. Lors des réchauffements, le climat tempéré régnait et le niveau marin atteignait un niveau équivalent ou supérieur au niveau actuel, d’où de nombreux vestiges sous les sédiments déposés lors de ces niveaux élevés…

IMGP0086 IMGP0087 IMGP0090 IMGP0091 IMGP0093 IMGP0098 IMGP0100 IMGP0101 IMGP0102

L’action de la mer dans les secteurs d’érosion active menace directement des traces d’occupations humaines riches d’indices pour une meilleure connaissance des modes de vie et de l’environnement des populations humaines au cours des âges.

IMGP0104 IMGP0111 IMGP0113 IMGP0115 IMGP0118 IMGP0119 IMGP0120 IMGP0124 IMGP0125

Pour la prise en compte du patrimoine archéologique. Si les phénomènes d’érosion peuvent souvent être maîtrisés ou ralentis, la mer et l’érosion ne peuvent être totalement arrêtées. Tous ces vestiges archéologiques qui apparaissent constituent une part importante du patrimoine du littoral. Le Conservatoire conscient de la mine d’informations qu’ils représentent souhaite sensibiliser ses partenaires et l’ensemble des acteurs de la protection du littoral.

IMGP0127 IMGP0129 IMGP0133 IMGP0134 IMGP0136 IMGP0139 IMGP0140 IMGP0143 IMGP0144

Un littoral sous influence. Un littoral fragile. Le littoral est une entité fragile, soumise aux influences conjuguées de l’Homme, du vent, des marées. De nombreuses tempêtes ont marqué les esprits. Les plus récentes sont encore dans toutes les mémoires: Johanna, en 2008 sur les rivages de la Manche: le sillon de Talbert à Pleubian a reculé de 10 m en une marée, à Guisény, la dune du Vougot de 6 mètres; et surtout Xynthia en  2010: inondation sans précédent des polders et zones basses de Vendée et Charente Maritime.

IMGP0145 IMGP0149 IMGP0152 IMGP0154 IMGP0155 IMGP0157 IMGP0158-001 IMGP0159 IMGP0161

La mise au jour des vestiges archéologiques. Ces tempêtes ont des conséquences directes sur les sites archéologiques bretons. Nous allons le voir par l’exemple d’une occupation du Néolithique sur Ledenez Vihan de Kemenez (archipel de Molène, Finistère). La forte tempête de mars 2008 a muis au jour par décapage de plusieurs dizaines de m² de deux alignements jusqu’alors invisibles. Alertés par les usagers de l’île et le Conservatoire, une visite de l’équipe du programme archéologique molénais dirigé par Y. Pailler a mis en évidence la présence de mobilier archéologique et de haches polies.

IMGP0164 IMGP0175 IMGP0177 IMGP0180 IMGP0186 IMGP0187 IMGP0191 IMGP0194 IMGP0196-001 IMGP0197

S’en est suivie une fouille archéologique qui a permis de recueillir un grand nombre d’informations avant que de nouvelles tempêtes ne viennent tout décaper.

IMGP0199 IMGP0200 IMGP0202 IMGP0205 IMGP0206 IMGP0207 IMGP0211 IMGP0212 IMGP0217

Un accompagnement de la remontée du niveau marin et une nécessaire prise en compte. Les transformations du littoral sont prises en compte dans la gestion de ces espaces par le Conservatoire du littoral. Certes, il perd à chaque tempête des terrains qu’il a acquis mais ceux-ci restent des milieux naturels. Cette situation l’a conduit à préconniser un accompagnement du recul des côtes avec des techniques douces et peu onéreuses, plutôt qu’à chercher à fixer cette limite au risque de perdre ces milieux naturels et paysages si riches et caractéristiques.

IMGP0220 IMGP0222 IMGP0223 IMGP0230 IMGP0231 IMGP0233 IMGP0235 IMGP0238

Une nécropole de l’âge de Bronze. En 1978, une nécropole datée de l’âge du Bronze est découverte sur l’îlot de Roc’h Kroum sur la commune de Santec (Nord du Finistère). Cet îlot a gardé un plateau végétalisé 3 à 4 m au-dessus du niveau des plus hautes mers, sa surface est aujourd’hui d’environ 1 500 m², il cède peu à peu du terrain à cause des assauts répétés des tempêtes et d’une sur-fréquentation estivale. Suite à l’effondrement d’une falaise, des constructions en pierres sont apparues en coupe, révélant ainsi les tombes de l’âge du Bronze. Une fouille a été programmée sur 200 m² en 1978 et 1979, Y. Lecerf y a découvert une trentaine de sépultures aux parois montées en pierres sèches ou formées par de grandes dalles de granite placées sur chant, toutes semblent orientées dans le même sens (ESE/WNW). Sans cette intervention rapide, de précieuses informations sur les rites funéraires de l’âge du Bronze seraient disparues à jamais au fond des eaux.

IMGP0241 IMGP0243 IMGP0245 IMGP0248 IMGP0249 IMGP0250 IMGP0253 IMGP0255 IMGP0264 IMGP0265

On finit le reportage par la Motte Féodale de Kergoff entre Plounevez-Lochrist et Plouescat.

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans Bretagne - histoire, nature, randonnée, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour A la rencontre des dunes de KEREMMA

  1. Melyssa658 dit :

    On comprend très bien que ces dunes nécessitent d’être préservées, ils sont tellement fragiles mais les paysages sont vraiment sublimes. Merci pour cette immersion dans ce site naturel que j’étais ravie de découvrir à travers toutes les belles photos de cette randonnée. Bonne journée :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s