Saint-Yves Plus Vieuse

Tréguier sous la pluie du dimanche 19 mai 2013. Saint Yves de Tréguier ou Yves Hélory de Kermartin, prêtre et avocat breton (1250-1303), Saint patron de la Bretagne.

P1400452 P1400489 Exif_JPEG_PICTURE

Comment connaissons-nous les  » saints  » de l’ancien temps ? En général par des livres qu’ils ont écrits, comme saint Bernard, ou des mémoires rédigés par des gens qui les ont vus vivre, comme Joinville pour Saint Louis.

P1400437 P1400440 P1400441 P1400446 P1400447

Pour Saint Yves c’est plus curieux : il n’a rien écrit, si ce n’est son testament. Et l’on ne connaît pas d’écrivains de l’époque qui aient laissé quelque chose sur lui. Mais il faut croire que Dieu a voulu avec humour nous le faire connaître d’une façon toute particulière : ce saint juge et ce saint avocat est connu par les actes d’un procès.

P1400457 P1400469-001 P1400467 P1400466 P1400464

Nous avons en effet une copie que l’on peut considérer comme authentique des dépositions des témoins à son procès de canonisation en 1330, vingt-sept ans après sa mort. Tout, avec les noms et professions des témoins, les noms des notaires qui enregistraient les témoignages et ceux des interprètes pour le breton, et les questions des juges instructeurs.

P1400475 P1400479 P1400481 P1400493 P1400494

Yves Hélori de Kermartin est né au Minihy de Tréguier en 1253, sous le règne de Saint Louis. Il est mort là, à deux kilomètres de Tréguier, le 19 mai 1303. Ses parents, petits nobles bretons comme il y en avait tant, l’envoyèrent faire ses études à l’Université de Paris, d’abord en lettres, puis en droit.

P1400495 P1400499 Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

Il suivit aussi des cours de théologie. Il continua ses études de droit à Orléans où l’accompagna, Jean de Kerc’hoz, qui à 90 ans est encore là pour témoigner au fameux procès :  » je l’ai connu depuis son enfance « 

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

C’est l’époque où l’Eglise, par son droit appelé  » canonique  » – les  » canons  » sont les règles de droit – influe beaucoup sur le droit et la procédure en adoucissant les coutumes d’origines barbares et féodales. Aussi beaucoup de plaideurs préfèrent s’adresser à ses tribunaux.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

Il faut donc de nouveaux juges bien instruits dans le nouveau droit et Yves Hélori est appelé par l’Archidiacre de Rennes, un assistant de l’Evêque alors, à tenir les fonctions de Juge d’Eglise autrement dit  » Official « .

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

De 1280 à 1284 Yves est ainsi à Rennes. Il prend en pitié deux orphelins qu’il loge chez lui, et se prive pour nourrir les pauvres.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

Puis il est appelé par l’Evêque de Tréguier à prendre la charge d’Official dans son pays natal. Dès la sortie de Rennes, sur le chemin pour retourner en Trégor, Yves vend le cheval que lui avait offert l’Evêque et donne l’argent aux pauvres.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Bretagne - histoire, Organisations, Villes et villages remarquables, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s