Le CONQUET – la mer pour fortune

Du vin et du sel dans les cales. Pratiquant le cabotage, ils chargent des  vins de Bordeaux, du sel d’Aunis et de Saintonge, d’Espagne ou du Portugal, vers Honfleur, Saint-Malo ou Dunkerque. Les capitaines s’enrichissent et font du Conquet une cité prospère.

ImageImageImage

 

Corsaires à leurs heures. Du XIVe au XVIIIe siècle, le commerce est parfois interrompu par des guerres… Les capitaines marchands se font alors corsaires se fondent sur l’Anglais.

ImageImageImageImage

 

La mémoire du quai du Drellac’h. Avant que ne soient construits les quais, les maisons des armateurs, qui leur servaient à la fois d’entrepôt et d’habitation, étaient pourvus d’escaliers extérieurs. Les maison 21 et 23 du quai du Drellac’h témoignent de ces riches heures.

ImageImageImageImageImage

 

Port crabier important, Le Conquet est également devenu un lieu de production réputé pour le poisson noble. Le port de pêche est géré depuis 2007 par la chambre de commerce et d’industrie de Brest. 

ImageImageImageImage

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Bretagne - histoire, Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s