Alès et Anduze

En 1629, Louis XIII assiégea la ville, alors haut-lieu de la résistance protestante, qui capitula après neuf jours. Le 17 juin 1629 au matin, Alès se rend, les 2300 hommes présents en ses murs ne purent rien devant l’armée du roi. Louis XIII fait son entrée à la tête de ses troupes par la porte de la Roque, accompagné par Richelieu en habit militaire.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURELes huguenots furent autorisés par le roi à partir pour Anduze contre la promesse de ne plus porter les armes contre le roi. Le 28 juin 1629, Richelieu accorda aux protestants la paix d’Alès ou l’Édit de grâce. Cet édit qui leur retirait les places fortes mais leur confirmait les garanties religieuses de l’édit de Nantes a été signé par Richelieu au camp de Lédignan. On dit que Louis XIII logea à l’auberge du Coq Hardi, dans la Grand’Rue, aujourd’hui disparue.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREUn fort de type Vauban fut bâti après la révocation de l’édit de Nantes sur un point haut de la vieille ville, à l’emplacement des anciens châteaux des seigneurs afin d’y installer une garnison au milieu de la zone tenue par les protestants.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREDans les premières années du XVIIIe siècle éclata la révolte populaire dite « des Camisards ». En 1694, a été créé, sur ordre de Louis XIV, l’évêché d’Alès. Le dernier évêque, Mgr Louis-François de Beausset, abandonna son poste pendant la Révolution et l’évêché fut supprimé peu après, en 1790.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREAlès fut l’un des berceaux des Mines de charbon des Cévennes, à l’époque de Pierre-François Tubeuf et des premiers entrepreneurs du charbon français. Le charbon de terre est exploité depuis au moins le XIIIe siècle. La pénurie de bois qui survient au XVIIIe siècle stimule son exploitation. Le charbon est utilisé pour la production de chaux qui nécessite la cuisson de roche calcaire. Le charbon permet aussi de produire de l’acier. Ces exploitations étaient alors artisanales et indépendantes.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREÀ partir du milieu du XIXe et jusqu’au milieu du XXe siècle, Alès va devenir un important centre industriel de la région surtout à partir de 1840, date à laquelle Alès est relié par la ligne de chemin de fer Beaucaire-La Grand-Combe (une des premières en France). D’autres lignes furent ensuite créées pour transporter le charbon, notamment la ligne Alès-Bessèges. Alès est le pôle principal du bassin houiller des Cévennes.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURELe 22 septembre 1843, une ordonnance royale institua à Alès une école pratique destinée à former des maîtres-ouvriers-mineurs. En novembre 1845 la première promotion fut installée dans les locaux du collège d’Alès. Cet établissement est aujourd’hui l’école des Mines d’Alès.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREEn juin 1865, Jean-Baptiste Dumas fait appel à son ancien élève, Louis Pasteur pour étudier une maladie qui décime les élevages de vers à soie. Louis Pasteur arrive à Alès le 7 juin 1865 et s’installe à la magnanerie de Pont de Gisquet sur la route de Saint-Jean-du-Pin. Après quatre années de recherche, il découvre comment identifier les papillons malades et permet ainsi leur éradication avant que tout l’élevage ne soit infesté. Il sauve en partie l’industrie de la soie dans les Cévennes. Mais elle déclinera à cause de la concurrence asiatique, amplifiée par l’ouverture de Canal de Suez.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURELa manufacture française de piano (MFP) s’installa en 1973 à Alès. Elle a fabriqué des instruments sous la marque Rameau, Gaveau, Erard, puis Pleyel en 1997. En 2007, Pleyel a définitivement fermé son implantation alésienne (43 salariés).

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREANDUZE  (En 2010, la commune comptait 3 287 habitants.)

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREAnduze, chef-lieu d’un des cantons du Gard dans l’arrondissement d’Alès, est située sur la rivière « le Gardon d’Anduze » qui forme là une vallée très encaissée. Le village est au pied des Cévennes, au contact du plateau calcaire de la garrigue languedocienne.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREAnduze fut le berceau de la sériciculture française qui y apparut dès la fin du XIIIe siècle. La cité devint  le centre régional du négoce de la soie et de la laine (7000 habitants à son apogée).

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTUREAux XVIe et XVIIe siècles, Anduze était un centre du protestantisme cévenol. La ville fortifiée (6 000 habitants en 1570), devint le quartier général des forces protestantes du Midi. En 1573, la ville voit la naissance des Provinces-Unies du Midi : une ébauche d’État huguenot basée sur l’autonomie locale.

Exif_JPEG_PICTURE

Exif_JPEG_PICTURELa tour de Pézène fait partie du Château de Pézène, vieille maison seigneuriale et résidence des comtes de Beaufort du XVe et XVIe siècles. La tour date des XIIIe et XIVe siècles.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURELe Temple : (classé MH en 1979) est un des plus grands de France, construit entre 1820 et 1823 de style néo-classique avec son vaste portique à colonnes supportant un grand fronton triangulaire. Il a été édifié sur l’emplacement de la cour des Casernes. Il possède un important orgue datant de 1848. De grands organistes ont eu le privilège de jouer sur cet instrument depuis sa complète restauration en 1964.

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURERemarquer la chaire en marbre avec son très gracieux double escalier ainsi que la table de communion également en marbre dont on dit que les têtes de lion proviendraient de l’ancien socle de la statue de Louis XIV qui ornait la place du Peyrou à Montpellier abattue sous la Révolution…

Exif_JPEG_PICTURE Exif_JPEG_PICTURE

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Chemin de Stevenson, randonnée, Villes et villages remarquables, Voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s