Gouesnou-Plabennec-Plouvien-Lormeau

La fontaine Saint-Gouesnou de Gouesnou.P1500118 P1500121 P1500122La fontaine Saint-Gouesnou (fin du XVIe siècle) avait, selon la tradition, la vertu de soigner les maladies cutanées en y plongeant la partie infectée. Cette fontaine se situe à l’emplacement de la source qu’avait fait jaillir saint Gouesnou pour abreuver les ouvriers qui construisaient l’église.

P1500128 P1500130

La fontaine qu’on dit efficace contre les rhumatismes en y plongeant le membre atteint avant le lever du soleil, aurait aussi des vertus pour remédier aux maladies de peau.

P1500142 P1500143 P1500170 P1500174 P1500176 P1500183 P1500187

La zone humide de Lanorven à Plabennec

P1500147 P1500150 P1500153 P1500161

Notre balade à vélo nous a conduits dans la zone humide de Lanorven, située le long de l’ancienne ligne de chemin de fer. On y a vu les différents milieux du site : la roselière, les prairies humides, la saulaie, la tourbière, la lande ou encore les espaces boisés sièges d’une flore riche et variée et lieu de vie d’une faune spécifique à ce type d’espace naturel.

P1500196 P1500199 P1500201 P1500203 P1500206

La prairie humide, gardienne des eaux. Les zones humides ont des qualités incontestables. Elles sont des atouts majeurs pour préserver la ressource en eau.

C’est une éponge vivante : leur sol spongieux se gorge d’eau et la met en réserve. D’une part cela limite le ruissellement rapide et les crues violentes. D’autre part, cette réserve est restituée en période de sècheresse.

P1500211 P1500212 P1500214 P1500223

C’est un filtre vivant : l’eau retenue va perdre une partie non négligeable de ses polluants. Ils sont piégés dans le sol, assimilés ou épurés par les bactéries et par les plantes qui se développent de façon exubérante.

La roselière de Lanorven : le roseau, sur des sols inondés, forme des peuplements mono spécifiques très denses, appelés phragmitaies. Les roselières abritent des espèces spécifiques.

Une faune riche : des invertébrés aux oiseaux, en passant par les batraciens et les poissons, les roselières jouent un rôle très important pour la survie de nombreuses espèces dont certaines rares. Les espèces intimement liées à ce milieu  sont obligées de trouver des zones de substitution ou disparaissent. (Râle d’eau, bruant des roseaux, éphémère,…).

Un milieu en mouvement : la fixation des matières en suspension et l’augmentation du système racinaire du roseau favorisent des zones où le sol est de moins en moins inondé. Celles-ci deviennent de plus en plus fertiles pour les saules qui vont progressivement coloniser le milieu. (Phragmite commun)

P1500227 P1500233 P1500235 P1500237 P1500238

PLOUVIEN – Le chemin de mémoire.

« Ce mercredi 9 août vers 15h15 retentit un grand fracas. C’est le clocher de l’église qui s’effondre sur la nef, défonçant la toiture, la tribune et les fonds baptismaux. Le clocher a été démoli par une batterie d’artillerie ou par des chars américains postés sur la hauteur entre Kernevez et Ploumarc’h en Plabennec, à 4 kilomètres à l’est de Plouvien. L’officier américain qui commande le tir précise aux témoins sur les Allemands se servaient du clocher comme poste d’observation.

C’est de la galerie du clocher que, le mardi 8 août, le recteur de Plouvien, l’abbé Émile Salaün avait voulu découvrir l’état de sa paroisse et de la désolation qui y régnait. C’est à sa descente du clocher qu’il fut frappé de trois coups de revolver par un soldat allemand.

« La porte du verger entrouverte, j’aperçois une flaque de sang et derrière baignant dans son sang la tête trouée de notre pauvre recteur. »

P1500239 P1500240 P1500246

Le mardi 8 août 1944, vers 13h30, un groupe d’Allemands, dont un très menaçant, entre dans notre maison. Mon mari est sommé de sortir et il est aussitôt abattu dans le jardinet devant la maison.

Ils repénètrent aussitôt dans la maison et trouvent à l’étage Joseph Lucas qu’ils font également sortir et qui subit le même sort, avec la même accusation de « terroriste ».

Mes enfants criaient et pleuraient, ne comprenaient pas, ils me demandaient de rentrer leur père qui était là étendu dans le jardinet. À un moment, montrant la maison Bihan qui brûlait déjà, un Allemand me dit : « cette maison aussi brûlera, ici toute la rue est condamnée ».

                                                                                                              Jeanne-Yvonne Marec

P1500249 P1500253 P1500257 P1500260

Le mardi 8 août, j’effectuais mon travail habituel à la boucherie Feunteun (aujourd’hui Styvell).

En tout début d’après-midi, je suis partie avec les enfants Feunteun en direction de Kerglien et plus tard j’ai rejoint le Forestic. Le mercredi, je suis revenue au bourg vers 9 heures, et c’est alors que j’ai appris que mon mari avait été fusillé la veille.

Les premières personnes que j’ai rencontrées n’eurent pas la force de me le dire, ce furent ma sœur Marie et Marie-Anne Abalain qui m’annoncèrent ce que la journée du 8 avait réservé à notre jeune foyer ».                                                                                                  Valentine Favé.

P1500263 P1500270 P1500277 P1500279 P1500287

Mémorial de Lormeau

75 noms sur une stèle. Déjà haut lieu de la mémoire plabennecoise, le mémorial de Lormeau l’est devenu encore un peu plus, dimanche 31 juillet 2011, avec l’inauguration d’une stèle. Celle-ci rend hommage aux 75 Américains tombés lors des combats pour la libération de Plabennec et Plouvien, les 8 et 9 août 1944. Situé en campagne, sur la route qui relie Plabennec à Gouesnou, le mémorial de Lormeau a été initié par la section locale des anciens combattants et inauguré en 2009; il est consacré aux libérateurs américains. Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, Louis Bothorel, un écrivain plouviennois, a effectué un travail remarquable qui a permis de retrouver les noms des 75 GI’s tombés durant ces jours sanglants.

P1500289 P1500293 P1500294 P1500296 P1500298 P1500303

8 août 1944 : HOMMAGE A NOS LIBERATEURS

Ici sur le site de Lormeau, le mardi 8 août 1944, des unités de la 6e D.B. US arrêtées dans leur marche pour la prise de Brest, vont subir un pilonnage d’artillerie allemande. Les pertes américaines sont lourdes : 43 tués, une centaine de blessés, 30% des véhicules détruits… »

P1500306 P1500309 P1500314 P1500316 P1500318

UN DEVOIR DE MEMOIRE

Mémorial réalisé en août 2009 par l’association des anciens combattants de Plabennec »

P1500319 P1500321 P1500325 P1500327 P1500328

« 8 août 1944 – HOMMAGE A NOS LIBERATEURS
Ici sur le site de Lormeau, le mardi 8 août 1944, des unités de la 6e D.B. US arrêtées dans leur marche pour la prise de Brest, vont subir un pilonnage d’artillerie allemande. Les pertes américaines sont lourdes : 43 tués, une centaine de blessés, 30% des véhicules détruits… »

P1500331 P1500336

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Brest, Bretagne - histoire, Finistère, randonnée, Villes et villages remarquables, zone humide, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s