Qu’un Père ou KEMPER (QUIMPER)

Image

Qu’un père ou QUIMPER

Image

ImageImageImage

Une ville fortifiée. Construite au confluent de plusieurs rivières (le mot breton Kemper signifie confluent), la ville s’entoure de remparts en pierre à partir du XIIIe. Longue de 1500 mètres, l’enceinte est percée de quatre portes principales dont une avec un pont-levis. Les rivières alimentent les douves.

ImageImageImage

Les tours qui assurent la protection des murailles sont regroupées au sud et à l’est, là où les attaques sont les plus menaçantes. Au XIVe siècle, les remparts sont couronnés de mâchicoulis qui assurent la protection verticale.Image

ImageImageImageImageImageImage

Quelques aménagements au XVe siècle marquent l’avènement de l’artillerie : construction en pierre de taille qui permet de faire ricocher les projectiles, canonnières, trous de visée, bastion au nord.

ImageImageImageImageImageImageImage

Au XVIIIe siècle, les remparts sont progressivement abandonnés aux propriétaires riverains, les portes détruites pour faciliter la circulation.

ImageImageImageImage

Le Steir : une rivière au cœur de la ville. Le Steir est une des rivières qui forment le confluent (kemper en breton). De nombreux moulins sont implantés sur son cours qui prend sa source à Cast au nord de Locronan. Le moulin au Duc, en amont du pont-levis en était un des principaux.

ImageImageImageImageImage

Utilisée comme accès aux halles, mais surtout comme égout par l’abattoir et les premières usines au XIXe siècle, la rivière fut couverte par une dalle de béton au milieu du XXe siècle. Les travaux de redécouverte du Steir engagés en 2003 marquent une nouvelle conception de la ville et de l’environnement.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Le palais épiscopal. Un manoir du XVIe siècle et un musée. Construit au cours des siècles, le palais des évêques se présente comme un bâtiment en L, situé entre la cathédrale Saint-Corentin et la rivière. Le porche d’entrée qui conduit à la cour, est situé dans l’aile reconstruite au XVIIe siècle. À l’étage, la salle synodale communiquait avec la cathédrale.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImage

À droite, une partie du logis du XVIe siècle où se situe l’escalier à vis, présente un décor gothique. À l’intérieur, sont conservés les plafonds et les peintures murales qui ornaient les appartements des évêques. Le long de la rivière s’étend l’aile du XVIIIe siècle. Située au sud, elle donnait sur un étang formé par le moulin de l’évêque démoli en 1862.

ImageImageImageImageImage

 

La cathédrale Saint-Corentin. La construction du massif occidental fut lancée en 1424 sous l’épiscopat de Monseigneur Bertrand de Rosmadec. Sa façade harmonique est composée de deux tours semblables et divisée selon une composition tripartite. Les statues qui ornaient les niches et portails ont aujourd’hui disparu mais subsiste encore un bel armorial.

Image

ImageImageImageImageImageImageImageImage

Une statue équestre du légendaire roi Gradlon, roi de la ville d’Ys, fut érigée en 1858 entre les tours à l’emplacement de l’ancienne statue, détruite à la révolution. Les flèches furent élevées en 1854-1856 à l’initiative de Monseigneur Joseph Graveran, qui en confia la conception et la réalisation à l’architecte Joseph Bigot. Les croix et le coq qui surmontent les flèches culminent à 76 mètres.

ImageImageImageImageImageImage

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Bretagne - histoire, Finistère, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s