Loctudy en Pays bigouden

Loctudy est une commune du département du Finistère. Son activité se partage entre la pêche, la navigation de plaisance et le tourisme. Ses habitants s’appellent les Loctudistes. Cette commune se situe sur la côte au sud-ouest du département dans les environs de la pointe de Penmarc’h.

Les deux communes limitrophes sont Pont-l’Abbé (Pont-‘n-Abad) et Plobannalec-Lesconil (Pornaleg Leskon). La commune de l’Île-Tudy (Enez Tudi), ancienne île devenue presqu’île se trouve en vis-à-vis, de l’autre côté de l’estuaire. Loctudy fait partie du Pays Bigouden.

Image

port de Lesconil, entre Penmarc’h et Loctudy

ImageImage

Image

Le port est situé dans l’embouchure de la rivière de Pont-l’Abbé et il est protégé des vents dominants d’ouest. Les Vasières de la Rivière de Pont-l’Abbé, qui font partie du domaine public maritime et situées à cheval sur le territoire des communes de Pont-l’Abbé et de Loctudy, constituées de vasières et schorres, sont une ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) de 208 ha, réserve de chasse et de faune sauvage, servant en particulier de zone d’hivernage à de nombreuses espèces d’oiseaux.

ImageImageImage

Le géographe Camille Vallaux, qui a trouvé des arbres enlisés3 sur la plage de Kervilzic, décrit ainsi la « forêt sous-marine de Loctudy » en 1906 : « J’ai trouvé, à quelques mètres de la laisse de basse mer, un tronc de chêne qui ne s’élevait que de quelques cm au-dessus du sable ; (…) la décomposition de la matière ligneuse était fort avancée. À 100 m de ce tronc, vers la côte, et tout près de la laisse de haute mer, il y avait un dépôt plus important qui consistait ce jour-là en quatre masses noirâtres émergeant un peu au-dessus du sable. (…) Quelques coups de pioche que j’ai pu donner ont mis au jour, sous l’enduit décomposé de la surface, du bois de chêne en bon état de conservation dont j’ai rapporté un fragment. Les arbres sont couchés (…). À 300 m au nord du dépôt de Kervilzic, (…) un dépôt tourbeux [est une autre trace] (…) de la forêt sous-marine de Loctudy. J’ai continué mon enquête auprès des goémoniers. L’un d’eux m’a affirmé que le gisement avait été assez fort pour être exploité (…) mais tout le monde (…) m’a assuré que l’exploitation avait cessé depuis longtemps.

ImageImageImage

Fin des image du port de Lesconil car on arrive maintenant à Loctudy

———————  ———————-

« Une tradition légendaire dit que Saint Tudi édifia un monastère à Enez Tudi, île qui se trouve à l’entrée de la rivière de Pont-l’Abbé. A sa mort le monastère aurait été transféré au lieu où se trouve actuellement l’église de Loctudy. Lorsque l’on sait la prédilection des premiers moines irlandais ou bretons, choisissant de préférence des îles à l’entrée de baies ou de rivières pour s’y établir lors de leur arrivée en Armorique, tels saint Cado à Belz, saint Gildas à Rhuys, saint Pol Aurélien à l’île de Batz, on peut penser que la légende recouvre peut-être un fond de vérité. »

Image

Feu de la Perdrix

ImageImageImageImage

Le 15 janvier 1869, la Marie-Louise, une chaloupe de pêche, coule entre Loctudy et Lesconil : trois des quatre marins à bord périssent noyés.

Pendant l’été 1896, des troubles éclatent au port de Pont-l’Abbé ainsi qu’à la cale de Loctudy en raison du mécontentement des paysans producteurs de pommes de terre en raison de l’effondrement du prix de vente de ce tubercule, les marchands anglais les achetant à moins de 3 francs le sac de 50 kg, alors que le prix habituel était de 5 francs.

Entre 1945 et 1960, après la destruction de Brest, l’École nationale des mousses et maistranciers s’est installée dans le domaine du Dourdy sur les bords de la rivière de Pont-l’Abbé. Quelque 8000 jeunes y ont été formés aux métiers du pont.

ImageImageImageImageImage

Loctudy est un port de pêche artisanale qui a pour produit phare la langoustine, baptisée « La demoiselle de Loctudy ».

Il était le port d’attache du Bugaled Breizh, chalutier qui a coulé en mer dans des circonstances controversées en janvier 2004.

ImageImageImageImageImage

Le port de plaisance existe depuis 1991 et a été agrandi en 1998. Sa capacité d’accueil est de 585 places sur pontons et 76 sur bouées.

C’est le port de plaisance le plus à l’ouest de la côte sud de la Bretagne. Pour passer sur la côte ouest du Finistère, le navigateur doit passer la pointe de Penmarc’h puis le Raz de Sein. Le dernier port au sud de la Pointe du Raz est celui d’Audierne, en le passant on peut atteindre Camaret-sur-Mer ou Douarnenez. En longeant la côte vers l’est, on atteint Bénodet et Concarneau ; en partant au sud on approche les îles de Glénan.

———————————-  ——————————  ————————–

quelques images de Pont-l’Abbé

ImageImageImageImage

le château de Pont-l’Abbé servant aussi d’hôtel de ville

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
En passant | Cet article, publié dans Bretagne - histoire, Finistère, Pays Bigouden, Voyages, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Loctudy en Pays bigouden

  1. gebete29 dit :

    A reblogué ceci sur le surfer nocturneet a ajouté:

    c’est mieux avec le titre…

  2. GUEGAN dit :

    A 3 ans près j’ai failli démarrer ma carrière à Loctudy … :-)))

    • gebete29 dit :

      à l’Ecole des Mousses! Etant plus jeune, j’ai rallié cette brillante école 7 ans après son rapatriement au C.I.N. de Brest. J’ai eu l’occasion de me rendre sur le site de l’Ecole des Mousses de Loctudy pour une assemblée Générale de la France Mutualiste, en 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s