Galerie européenne de la Forêt et du Bois à Dompierre-les-Ormes

P1570507

P1570843 P1570842 P1570840

Le Gyroscope. Jean-Bernard Léon FOUCAULT (1819-1868) est connu pour son pendule de Foucault qui montra expérimentalement la rotation de la terre autour de son axe, l’assimilant à une toupie. On lui doit aussi des mesures précises sur la vitesse de la lumière, la réalisation de plusieurs instruments d’optique, la découverte des courants de Foucault utilisés pour freiner les camions, des régulateurs de mouvements divers… et surtout l’invention du gyroscope.

P1570505 P1570500 P1570499 P1570495 P1570494 P1570490 P1570486

Le gyroscope, du grec « qui observe une rotation », est un appareil qui exploite le principe de la conservation du moment angulaire en physique. Il permet de donner la position angulaire (selon un, deux ou trois axes) d’un objet par rapport à un référentiel inertiel. Nous vivons dans un monde de gyroscopes, chaque fois que l’on prend un avion, il est assisté par l’un des descendants techniques du gyroscope. Tous les navires utilisent aussi des gyroscopes. Jean Fieux, né en 1885, ingénieur Arts et Métiers, a été le maître incontesté des applications du gyroscope en France.

P1570514 P1570554 P1570548 P1570547 P1570536 P1570533 P1570530 P1570525

L’œuvre d’Alan Mantle. Cet aigle noir enserrant un saumon a été sculpté dans un morceau de chêne retrouvé dans des tourbières galloises, pays d’origine de l’artiste. Un fragment contemporain a été confié au laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement de Gif-sur-Yvette. Les mesures aboutissant à une mort de l’arbre entre l’an 765 et l’an 891, c’est-à-dire une naissance probable entre l’an 650 et l’an 800 cher à Charlemagne.

P1570559 P1570608 P1570605 P1570591 P1570590 P1570587 P1570583 P1570573 P1570566

Marc de Roover – Profondeurs- Largeurs – Hauteurs. Tome II : Les petites choses.

P1570616   P1570618

Le bois. Au 21e siècle, le bois énergie effectue un retour en fanfare mais plus vraiment sous la forme de la bûche qui cépite dans la cheminée. Le bois, mélangé à d’autres végétaux, va servie à alimenter des centrales produisant à la fois de la chaleur et de l’électricité. C’est le principe de la cogénération ou centrale biomasse. La biomasse désignant le combustible, majoritairement du bois, mais aussi des déchets verts d’origine agricole. Rien ne sera possible sans les sous-produits forestiers pour l’heure sous-exploités en France. Dans les prochaines années, il est donc prévu de sortir de la forêt des millions de mètres cubes supplémentaires pour approvisionner ces centrales. Un véritable défi !

P1570634 P1570667 P1570661 P1570660 P1570641 P1570638

L’industrie du bois recycle déjà avec efficacité ses propres sous-produits, les écorces, sciures, copeaux et autres connexes de scierie, lorsqu’ils ne partent pas vers l’industrie du papier ou du panneau, sont utilisés en interne pour chauffer les bâtiments ou les séchoirs à bois. La chaufferie bois étend même son influence hors filière grâce aux aides de l’Etat et des collectivités, elle devient une alternative intéressante au fioul et au gaz dans les zones où la ressource est abondante, il suffit de voir ces communes forestières s’équiper de réseau de chaleur alimenté par du bois déchiqueté.

P1570670 P1570678 P1570677 P1570675 P1570671

Tonnellerie. Comment a-t-on pu imaginer de faire tenir un liquide dans un montage de morceaux de bois fort difficile à assembler ? Pas de grand cru sans chênes centenaires. « Elevé en fût de chêne »… Quelques mots sur une bouteille qui en disent long sur une tradition bien française. Le tonneau, digne héritier du fût à cervoise de nos ancêtres les Gaulois, est probablement le produit le plus noble de la forêt. Au-delà de sa fonction pratique de réservoir, le bois crée une alchimie au contact du vin et libère ses arômes les plus subtils. Les grands crus lui doivent beaucoup.

P1570681 P1570712 P1570710 P1570709 P1570708 P1570706 P1570699 P1570694 P1570690

Les emballages. Osier, vannerie, facine. Broyat de pâte à papier. Marqueterie. Ebénisterie. Boisselerie, métiers d’art.

P1570714 P1570723 P1570722

Xylothèque – la découverte des essences. La xylothèque est une collection de bois, comme l’indique son étymologie. Ce mot provient du grec « xylon » qui signifie bois et « thèque » désignant un coffre, une armoire, une boîte et par extension une collection. La xylothèque rassemble de nombreux bois ou essences issus d’arbres de plusieurs catégories dont les grands arbres classiques (châtaignier, chêne, hêtre, pin, saule, douglas…), les arbres fruitiers (figuier, citronnier, amandier, olivier…), les arbres du bout du monde (arbre de Judée, gingko, séquoia géant, tulipier de Virginie…), les arbustes (genêt, rosier, lilas, troène, lierre, chèvrefeuille…), les bois tropicaux (acajou, amarante, bois de rose, ébène, amourette, iroko, movingui, niangon, teck…).

P1570743 P1570808 P1570782 P1570779 P1570768 P1570759

Les clés d’Ex – L’Ecole des Arts et Métiers. Qu’est-ce que c’est ? C’est un des symboles emblématiques de la tradition fortement présente dans les écoles d’Arts et Métiers qui forment annuellement plus de 1000 ingénieurs au plan national. La « clé d’Ex », véritable chef d’œuvre collectif est réalisé par la promotion sortante. Cette tradition reprise et adaptée par toutes les écoles d’Arts et Métiers (Châlons-en-Champagne, Angers, Lille, Paris, Bordeaux, Metz) excepté Aix-en-Provence, est née à Cluny autour de 1895 paradoxalement avant même que le centre bourguignon n’obtienne ses galons d’Arts et Métiers en 1901. En effet, à partir de 1891, l’école de Cluny forme des ouvriers et contremaîtres. On peut aisément imaginer un encadrement en partie par des Compagnons. La clé est réalisée en bois à la potac’s (contraction de pot à colle bien connue des  compagnons menuisiers. La potac’s aux Arts et Métiers n’est autre que l’atelier bois servant à réaliser des modèles pour la fonderie.

P1570812 P1570839 P1570838 P1570835 P1570834 P1570822 P1570821 P1570819

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans nature, Villes et villages remarquables, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s