La corniche des îles, Paul Ricard, au BRUSC

P1630689

Au Brusc (Six-Fours-les-Plages) il y a l’Association Sportive de pirogues polynésiennes, l’Aviron Club de Six-Fours,  la station nautique, la lagune du Brusc qui est un patrimoine à préserver, un espace naturel protégé, l’Association des plaisanciers du port du Brusc, le Club de Plongée Six-Fournais, etc…

IMG_20141105_183941 IMG_20141105_184403

On trouve, se ballottant le long du quai le fameux Pointu, ce bateau de pêche méditerranéen (Pounchu d’avant. Pounchu darrié – Pointu devant, pointu d’arrière). On les retrouve sur nos côtes provençales. Les formes divergent suivant la touche des maîtres charpentiers de marine qui étaient nombreux. Ici au Brusc, prédominent les chantiers GABRIEL et d’autres charpentiers comme Louis TORNATO.

IMG_20141105_190253 IMG_20141105_185015 IMG_20141105_190601

Le Capian – situé à l’étrave du pointu, de forme phallique, il représente pour le pêcheur, un signe de fetilité synonyme de mer nourricière. On peut en remarquer de différentes formes suivant le chantier de construction. Un capian inspiré du bélier, signature particulière du chantier GABRIEL.

IMG_20141105_190903 IMG_20141105_191841 P1630510 P1630512

Sur le sentier appelé la Corniche des îles, on pouvait voir les « Escaveniers ». Entre talus de vase et de sable, on pouvait distinguer des trous : les escaveniers y récupéraient les escavènes et les mordus (vers dont se servaient les pêcheurs).

P1630527 P1630521 P1630518 P1630515

Qu’est-ce que la Seinche du Gaou ? Pratique de pêche remontant à plusieurs siècles. Pratiquée par la famille FERAUD, les amis et autres pêcheurs du Brusc. A bras d’hommes, on déplace un filet formant un vaste  un vaste arc, afin de capturer le poisson. Le filet semblant un rempart, se referme petit à petit, a poche ainsi formée s’échoue sur le sable. Le piège aura permis de capturer une grande quantité de poissons (Loup, daurade, saupe, sar, etc…).

P1630531 P1630533 P1630534 P1630536 P1630595

Les voiles latines – Jusqu’à la fin de 19ème siècle, il y avait trois types d’embarcations utilisées dans la région du Brusc : le « moure de porc » (dont la proue est en forme de nez de cochon), le pointu et la bette. Les seuls moyens de les utiliser étaient aux avirons ou à la voile latine, celle-ci étant utilisée pour traîner les engins de pêche comme le gangui (art traînant), nécessitant une forte voilure. C’était aussi un moyen de retourner plus rapidement sur les quais afin de vendre le poisson qui était transporté par cagettes jusqu’à la Halle de Toulon. C’est à partir des années 30 que les premiers moteurs ont fait leur apparition sur les bateaux de pêche. La voile latine est une voile pointue, fixée sur une antenne, en deux parties : la panne et le quart, l’ensemble étant accroché à un mât.

P1630547 P1630551 P1630557 P1630570

La Bete « nèga chin » – Barque à fond plat, permet l’accès des zones de pêche les moins profondes. Elle est vouée à la petite pêche « L’art menu ». Elle s’utilise soit à la rame pour la pêche (rusquet), (girelier, oursins, etc…), soit gréée à la voile latine pour les régates dominicales.

P1630598 P1630587 P1630576 P1630573

Les Salins des Embiez – à l’époque, l’île des Embiez se composait en fait de trois îles : l’île de la Tour Fondue (dite Ile du Canoubié), l’île du Coucoussa (dite île du Château), et l’île de la Batterie (semblable à celle du Cap Nègre) où logeaient les familles des douaniers. En reliant les trois îles, ont été créés les marais salants, qui étaient sous gérance des Salins du Midi (Etablissements GIRARD).

P1630611 P1630618 P1630623 P1630630

Le Parc à moules – dans les années 40, les trois parcs servaient à purifier les moules, huîtres et autres coquillages de Toulon, dont les eaux de la rade étaient polluées. Les trois parcs ont été construits en 1946 par M. NADO, leur utilisation a été arrêtée lors de l’assainissement des eaux de la rade de Toulon. Il ne reste qu’un seul parc à moules à ce jour.

P1630645 P1630647 P1630650 P1630654 P1630657

La Rose des vents – Pensée par Frédéric Mistral. Mistral, tramontane, grec, garbi, labech, siroc, marin, ponent, largada… en Méditerranée, la rose des vents ne sait plus où donner de la tête. C’est comme ça depuis que l’équipage d’Ulysse a eu la mauvaise idée d’ouvrir l’outre dans laquelle Eole avait enfermé tous les vents, à l’exception du Zéphyr… Vous êtes sur une mer fermée, soumise à des contrastes thermiques très importants et entourée de côtes au relief très compartimenté, ce qui explique l’aspect soudain et violent des phénomènes météorologiques. Ici le temps peut changer d’une minute à l’autre, et une randonnée paresseuse se transformera rapidement en un épouvantable cauchemar. Mistral et tramontane sont deux vents de terre qui peuvent être très violents en toute saison, mais le danger le plus grand pour le marin est le coup de vent d’est fréquent après l’équinoxe d’automne. Pour s’en sortir le marin pêcheur dispose d’une belle collection de dictons :

  • Poulènt tardié, levagnou matinié (Petit mistral tardif, Vent d’Est de bonne heure)
  • Sicié a lou capèu, prent ta cape et vai-t’en léu (Sicié a le chapeau, prend ta cape et va-t-en vite)
  • Rouge de sero, béu tems espero (Rouge du soir, bon espoir de beau temps)
  • Luno faise o, o ploi, o buffo (Lune trouble ou il pleur ou il souffle).

Mais plus sûrement le marin est confiant dans les qualités de son embarcation. Les barques méditerranéennes ne se sont pas taillées pour la cape, on privilégie donc la fuite devant le mauvais temps et on mise sur la rapidité du bateau pour se mettre à l’abri.

P1630660 P1630678 P1630674 P1630673

Quand résonne le chant du labbé – les vieux pêcheurs disent entendre « Le Gaou » : le coq en provençal. Au cœur de l’hiver provençal, quand, venu du Sud-Ouest, le labbé souffle, il soulève une mer énorme qui, dans un linceuil blanc, déferle à fracasser la roche. Le Cap Sicié profile sa haute stature monolithique et mérite alors le surnom de Horn méridional que lui donnent par jeu les plaisanciers locaux. Au Brusc, les vieux pêcheurs disent entendre le Gaou, le « coq » en provençal. Entre Sanary et Toulon, le Gaou est une petite île qui protège du large une lagune enserrée entre l’Archipel des Embiez et la côte varoise. Couvert e pins et bordé de jolies petites plages, le Gaou est séparé du continent par un minuscule passage. Lorsque les vagues du labbé s’engouffrent dans cette étroiture taillée dans le schiste, elles produisent un bruit volontiers comparé au chant du gallinacé et qui, certains jours, peut s’entendre à plusieurs kilomètres de là. La lagune, elle, recouvre quelques hectares d’eau calme. La profondeur y est presque partout très faible, rarement plus d’un mètre cinquante.

P1630686 P1630692 P1630699

La Lagune du Brusc – fait partie du réseau européen Natura 2000 qui regroupe des sites naturels représentatifs de la biodiversité européenne. L’objectif Natura 2000 est de préserver cette diversité biologique et de valoriser le patrimoine naturel. En France la démarche est basée sur la concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire. La lagune du Brusc est constituée d’un herbier de Posidonie – Posidonia oceanica – qui forme ici un récif barrière, véritable patrimoine architectural naturel (en France, on n’en compte plus que trois). La Posidonie n’est pas une algue mais une plante à fleur marine (floraison en automne) qui joue un rôle très important :

  • Frayère pour les poissons
  • Production d’oxygène
  • Protection du littoral contre l’érosion.

P1630719 P1630711 P1630706 P1630704

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans le Var, Méditerranée, Provence, Villes et villages remarquables, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s