Ile de Nantes-Architecture contemporaine

plan de l'îleIle de Nantes ; Architecture contemporaine.P1670926 P1670933 P1670944 P1670948Les amateurs d’architecture peuvent voir les réalisations de grands maîtres : Jean Nouvel, Christian de Portzamparc, Lacaton & Vassal, Barto & Barto, etc.P1670952 P1670953 P1670957 P1670961Dans ce quartier en mutation permanente, règne une effervescence créative : les grandes écoles d’architecture, de design et d’arts graphiques côtoient les réalisations d’artistes contemporains. L’ancien quartier industriel et portuaire se métamorphose en haut lieu de promenade au cœur d’un projet urbain d’envergure.P1670975 P1670977 P1670984 P1670990 P1680001Longue de cinq kilomètres, large d’un kilomètre, enlacée par les bras de la Loire, l’Île de Nantes est le lien entre le nord et le sud de l’agglomération. Un territoire en mutation depuis plus de 10 ans dans le cadre d’un projet urbain de grande ampleur. Jadis prairies exploitées pour le pâturage des animaux, terreau industriel des savonneries, des chantiers navals et du commerce maritime, cette terre vit désormais une nouvelle destinée. Une véritable renaissance qui mêle logements, services et commerces, aires propices à la flânerie, patrimoine maritime et portuaire, passé ouvrier et architecture contemporaine. Un quartier ouvert à la culture et à la création au sens large du terme.P1680006 P1680014 P1680171 P1680176Parc des Chantiers – Parcs et jardins sur le site des anciens chantiers navals. A l’ouest de l’île de Nantes, entre les nefs et le Hangar à Bananes.P1680181 P1680192 P1680206 P1680351Ce sont plusieurs jardins qui constituent ce parc d’une surface de 13 ha. Y sont implantés des équipements phares qui contribuent à son animation tels que, les Machines de l’Île et son Éléphant géant, le bâtiment des Ateliers et Chantiers Navals de Nantes (exposition permanente: Bâtisseurs de navires à la MHT) ou la Station Prouvé (lieu d’information du parcours Estuaire). Une promenade en bord de Loire, des jardins paysagers, une plage de 600 m2, une aire de jeux, ainsi qu’un solarium ponctuent cet espace dédié aux loisirs et à la flânerie.P1680361 P1680372 P1680401 P1680436 P1680495Ce parc public est aménagé sur le site des anciens Chantiers Navals, qui ont cessé leur activité en 1987. Plage avec douche, transats, tout est prévu pour les bains de soleil ! Et le “Jardin des Voyages“ aménagé dans une ancienne cale au cœur d’une végétation exotique (balançoire, tyrolienne…).P1680496 P1680498 P1680511 P1680513Le site de la Prairie-au-Duc. À l’origine l’une des nombreuses îles situées en amont de la Loire nantaise, la Prairie-au-Duc accueille au XIXe siècle les chantiers navals, qui y maintiennent leur activité jusqu’en 1987. Ceux-ci sont situés dans le triangle bordé par le boulevard Léon Bureau, le boulevard de la Prairie-au-Duc et la Loire.P1680519 P1680528 P1680532 P1680534 P1680536Le bâtiment, les cales datant des années 1918, la grue Titan (1958) ainsi que les nefs constituent les éléments principaux du site des chantiers navals.P1680538 P1680547 P1680548 P1680556Le bâtiment Ateliers et Chantiers de Nantes : Construit entre 1914 et 1917 par l’architecte René-Charles Ménard, ce bâtiment était le siège de la direction et de l’administration des Ateliers et Chantiers de la Loire : ceux-ci ont fusionné en 1961 avec les Ateliers et Chantiers de Bretagne pour devenir les Ateliers et Chantiers de Nantes (Bretagne-Loire). Sa façade porte encore aujourd’hui cette raison sociale ; ce titre a été conservé car il est le symbole des trois grands chantiers navals nantais qui ont existé sur le site : les ACL (1881-1961), les ACB (1895-1990) et Dubigeon (1738-1987). Le bâtiment a été rénové entre 1992 et 1994.P1680563 P1680570 P1680573 P1680580Trois cales des anciens chantiers navals, datant des années 1918, ont été conservées : la cale n° 1 qui servait à la construction de sous-marins, les cales n° 2 et 3 avec leur rampe de lancement et couvrant des abris et magasins, qui ont été rénovés.P1680582 P1680744 P1680756 P1680759 P1680844La couverture de la cale couverte, dite « cale des sous-marins », fut construite chez Joseph Paris à Nantes en 1955. La charpente en treillis qui protégeait des regards indiscrets les fabrications militaires et des intempéries les ouvriers servait au chantier Dubigeon à Chantenay, avant d’être démontée lors de la fusion de 1969 et remontée sur la Prairie-au-Duc. À la fermeture des chantiers, elle fut à nouveau démontée et revendue à la fin de 1991. Le grillage métallique au sol qui encore aujourd’hui, appelé platelage, servait à immobiliser les pièces en cours de fabrication.P1680850 P1680856 P1680861 P1680863L’ancienne cale couverte en 2010Construites en 1918, les cales 2 et 3 mesurent respectivement 195 et 185 mètres. Jusqu’à la fin des années 1950, les navires y furent assemblées pièce par pièce et rivés. En 1981-1982, la cale 2 accueillit le Scandinavia, le plus long navire jamais construit à Nantes (185 m).P1680871 P1680875 P1680881 P1680891

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Chantiers navals, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s