La Galerie des Machines – Lîle de Nantes

LA GALERIE DES MACHINES – Elle abrite un laboratoire et tout un bestiaire de machines. La visite est rythmée par les interventions des machinistes qui vous expliquent l’histoire du projet et le fonctionnement de ces étranges créatures et donnent vie à ce monde imaginaire de l’Arbre aux Hérons… P1680017 P1680022Un héron de 8 m d’envergure, emportant des passagers, survole la grande maquette de l’Arbre aux Hérons, plantée au centre de la Galerie. Des végétaux côtoient des plantes mécaniques et des animaux de la canopée, dont vous pouvez être invités à prendre les commandes. Du croquis à la machine en exploitation, tout le processus de création est présenté dans cette Galerie-Laboratoire. Elle rend compte de la construction du Grand Éléphant, du Carrousel des Mondes Marins et des recherches actuelles sur l’Arbre aux Hérons, projet majeur des Machines de l’île.P1680030 P1680032 P1680042La Galerie apparaît comme un lieu de spectacle vivant avec la mise en scène des différents éléments.

La Fourmi géante – La Fourmi géante a rejoint la fourmi prototype qui court, depuis 2012, sur un tapis roulant. À elles deux, elles préfigurent leurs consœurs qui formeront une colonie de fourmis arboricoles grimpant sur le tronc du futur Arbre aux Hérons.

Animée par 5 personnes, la Fourmi géante traverse la Galerie des Machines et perturbe la visite du public. 4 passagers peuvent être invités à actionner les pattes, la tête et les mandibules alors que 2 machinistes la cornaquent, l’un au sol et l’autre assis à l’avant de l’animal.P1680047 P1680049LES MACHINES DE L’ILE – « Les Machines de l’île » est un projet artistique totalement inédit. Né de l’imagination de François Delarozière et Pierre Orefice, il se situe à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes, sur le site exceptionnel des anciens chantiers navals.P1680053 P1680054 P1680070De curieuses machines sont venues peupler l’Ile de Nantes. Après le Grand Eléphant, c’est au tour d’une Raie Manta, d’un Serpent des Mers et de toutes sortes d’embarcations incroyables de prendre possession des bords de Loire. Ces mécaniques hors du commun naissent des mains des constructeurs de la compagnie La Machine et prennent vie entre celles des Machines de l’île, sous les yeux du public. Leurs allers-retours entre l’atelier de construction et la Galerie impulsent le mouvement au cœur des anciennes Nefs Dubigeon. Elles donnent à cette île une réalité mystérieuse comme du temps où des vaisseaux y étaient lancés pour tous les voyages du monde.P1680073 P1680083Montrer le processus de création – Les deux concepteurs ont également fait le choix de montrer l’intégralité du processus de création, depuis les premiers dessins de François Delarozière. Les matières sont brutes et les mécanismes apparents. Les gestes des constructeurs sont visibles pour toutes les sculptures, acier ou bois. La vision de l’atelier de la compagnie La Machine en activité complète cette visite-spectacle inédite à dimension ludique et pédagogique.P1680085 P1680091 P1680096Une histoire racontée par les machinistes – Les machinistes sont au service des machines qu’ils vont mettre en mouvement et auxquelles ils vont ainsi donner vie tout en racontant leur fonctionnement et l’histoire du projet. La visite-spectacle est rythmée par ce réveil des machines qui se transforment en animaux ou en monstres.P1680098 P1680105Installée dans un immense hangar, au cœur des anciens chantiers navals, cette Galerie a vu le jour en juin 2007 avec cinq pensionnaires, le plus spectaculaire étant à l’époque un éléphant articulé de 12 mètres de haut pouvant embarquer à son bord près de 35 passagers. Six fois par jour, il promène les visiteurs. Ainsi, depuis l’ouverture du site, il a parcouru près de 3000 kilomètres et transporté plus de 150 000 visiteurs. Aujourd’hui, la galerie compte 13 éléments qui sont destinés à former le Carrousel des mondes marins, mais à terme, il y en aura plus d’une trentaine. Ce manège géant de 25 mètres de haut pourra accueillir 72 passagers.P1680113 P1680114 P1680117L’avis du Petit Futé sur LA GALERIE DES MACHINES DE L’ÎLE – Fruit de l’imagination débridée de messieurs Delarozière et Orefice, les projets des Machines de l’île, installées au cœur de l’île de Nantes, entrainent les visiteurs dans des voyages extraordinaires, inspirés des mondes de Jules Verne ou de l’univers mécanique de Léonard de Vinci.P1680119 P1680133La Galerie des Machines, après avoir exhibé des monstres sous-marins extraordinaires (qui ont depuis déménagés dans le Carrousel des Mondes marins) nous entraîne dans l’univers de l’Arbre aux Hérons : des végétaux côtoient des plantes et animaux mécaniques de la canopée, actionnés par une équipe de machinistes expérimentés et poètes, mais aussi par le public.P1680135 P1680141 P1680147On a pu admirer les ondulations de la chenille arpenteuse, les lunettes de la taupe foreuse et le survol de la galerie sous les ailes du héron. Le grand atelier, où les machines prennent vie, permet de comprendre l’ensemble de la genèse. Sans oublier la Branche aux hérons, qui préfigure un projet monumental : l’Arbre aux Hérons, ses jardins suspendus et ses vols circulaires.P1680149 P1680155J’ai découvert les quais de la Loire, entre les nefs et le Carroussel des Mondes Marins, de façon inédite, grâce à la balade sur le dos d’un éléphant, colosse de 12 m de haut et de 50 tonnes qui barrit et asperge les badauds curieux… et la fourmi géante cornaquée par deux machinistes. Elle peut accueillir 4 passagers et vous promet un voyage dépaysant !P1680162 P1680164Les rêveurs qui ont été élevés avec les livres de Jules Verne, comme moi sont comblés. La compagnie La Machine fait vivre de drôles de bestioles qui semblent tout droit sortir de l’imagination de cet auteur. Un rêve pour petits et grands. J’ai été impressionné par les prouesses techniques de l’équipe. On se prend à penser que les machines sont vivantes. La balade sur l’éléphant ou à l’intérieur de l’éléphant n’est surtout pas à manquer tout comme le carrousel des mondes marins. Les personnes qui présentent les machines sont pleines d’humour et rendent la visite encore plus attrayante. Le projet d’arbre aux hérons est immense et on va rêver encore plus !P1680166 P1680167

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans Arbre aux Hérons, bestiaire de machines, Galerie des Machines, la compagnie La Machine, Nantes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s