L’art suspendu à SANARY

Sanary-sur-Mer: La Tour romane : elle aurait été érigée vers 1300, elle mesure 21 mètres de haut et 8 mètres de large à sa base. En 1436, le roi René fit creuser un fossé et un boulevard de protection et y installa une petite garnison. Au dernier étage se trouve un pigeonnier, manifestation de l’existence d’un privilège seigneurial. Le fossé a été comblé en 1704 et les constructions se sont appuyées sur la tour aujourd’hui enserrée dans un groupe de bâtiments. Elle abrite depuis 1990 le Musée Frédéric-Dumas.

DSCN8117 DSCN8785 DSCN8788

Musée Frédéric-Dumas à SANARY, consacré à l’archéologie sous-marine et à l’histoire des équipements de plongée sous-marine, surtout ceux qui sont liés aux progrès réalisés dans le domaine du scaphandre autonome. Le musée occupe des locaux dans la tour romane depuis 1994 et aussi dans la rue Lauzet-Aîné depuis 2006.

DSCN8792 DSCN8804 DSCN8815 DSCN8817

Chapelle Notre-Dame-de-Pitié : de cette chapelle, bâtie en 1560 sur une butte, à l’ouest de la ville, on découvre une jolie vue sur la baie de Sanary, avec à l’arrière-plan les collines de Toulon, et la côte jusqu’à l’archipel des Embiez, derrière lequel se dressent les hauteurs du Cap Sicié. C’est dans cette chapelle qu’a été baptisé Nicolas Vimar. La chapelle de 1560 contient de beaux ex-voto.

DSCN8823 DSCN8829 DSCN8833 DSCN8837 DSCN8847

« Sanary-les-Allemands ». De nombreux artistes et écrivains venus de toute l’Europe s’étaient installés dans la région dont un groupe d’Anglais. Quelques Allemands s’étaient joints à eux attirés par le calme et la beauté des paysages, parmi eux, Anne-Marie et Julius Meier-Graefe qui accueillirent les premiers réfugiés politiques du Reich attirés aussi par la présence à Sanary de Marta et Lion Feuchtwanger. Après 1933 et l’arrivée d’Hitler au pouvoir, c’est par dizaines que des intellectuels allemands vinrent se réfugier dans ce qui était alors un petit port de pêche endormi, où la vie était beaucoup moins chère qu’à Paris. Bertolt Brecht, Egon Erwin Kisch, Thomas Mann, Ludwig Marcuse, Joseph Roth, Franz Werfel, Arnold Zweig, Wilhelm Herzog (proche de Heinrich Mann) s’y retrouvèrent.

« Si on vit dans l’exil, écrivait Hermann Kesten, le café devient à la fois la maison de famille, la patrie, l’église et le parlement, un désert et un lieu de pèlerinage, le berceau des illusions et le cimetière… Dans l’exil, le café est le seul lieu où la vie continue. »

DSCN8862 DSCN8865 DSCN8867 DSCN8870 DSCN8875 DSCN8876

Après la déclaration de guerre de 1939, le gouvernement français poussa l’absurdité jusqu’à faire interner certains d’entre eux dans des camps car on ne voulait voir en eux que des Allemands. On estime à environ 500 le nombre d’Allemands ou Autrichiens réfugiés dans le Var entre 1933 et 1942 dont la plupart résidaient dans les communes de Bandol, Sanary ou Le Lavandou. Lion Feuchtwanger fut l’un des premiers internés du camp des Milles près d’Aix-en-Provence, d’autres ont pu émigrer aux États-Unis ou en Suisse avant l’invasion de la zone libre, certains, rattrapés par les Allemands, n’ont pu échapper aux camps de concentration et à la mort. Après la libération, la petite ville, qui avait été surnommée « Sanary-les-Allemands », voulut tout oublier et ce n’est que dans les années 1990 que des touristes allemands et autrichiens vinrent retrouver des traces des grands artistes qui y avaient vécu. Plusieurs maisons ou villas de Sanary témoignent de leur passage dans la ville.

DSCN8879 DSCN8880 DSCN8881 DSCN8882 DSCN8884 DSCN8885 DSCN8890

C’est à Sanary-sur-Mer que le film  » les Tuches » (comédie sortie en juillet 2011, avec Jean-Paul Rouve) a été tourné, suite à une interdiction de tournage à Monaco, le décor de Monaco a été reproduit à Sanary-sur-Mer.

DSCN8892 DSCN8896 DSCN8897 DSCN8901 DSCN8904 DSCN8909 DSCN8912 DSCN8916

SANARY, Cité historique de la plongée : Si quelques noms viennent immédiatement à l’esprit lorsque l’on évoque les premiers coups de palmes donnés sous la surface de la mer, on en ignore des dizaines d’autres. En France, dès les années 30, des hommes comme Jean Painlevé, Yves Le Prieur, Louis De Corlieu et Georges Commeinhes dans les années 40, furent les premiers vulgarisateurs des incursions sous-marines.

C’est à partir de 1943 que Jacques-Yves Cousteau, Philippe Tailliez et Frédéric Dumas firent entrer la plongée autonome dans l’ère moderne. Ils deviendront « Les MOUSQUEMERS » terme créé par Philippe Tailliez en 1975.

DSCN8920 DSCN8921 DSCN8926 DSCN8930 DSCN8933 DSCN8940 DSCN8944

Sanary cité historique de la plongée sous-marine autonome : Avant d’être des plongeurs, la très grande majorité des pionniers de la plongée furent des chasseurs sous-marins. Armé d’un simple harpon ou d’une arbalète rudimentaire, le chasseur allait sous l’eau le corps nu, sans palme, portant de simples lunettes binoculaires. A cette époque, à Nice, à Antibes, à Marseille, à Sanary, des inventeurs, des chasseurs, de simples curieux tentaient de découvrir les fonds sous-marins. L’un des plus célèbres fut Frédéric DUMAS à Sanary. Il participa par la suite aux essais du Scaphandre autonome mis au point par Le Cdt Cousteau et l’ingénieur Gagnan.

DSCN8945 DSCN8950 DSCN8953 DSCN8963 DSCN8969 DSCN8975 DSCN8977 DSCN8980

XVIIè siècle : La population saint-nazairienne, alors étoffée par des familles bourgeoises entreprenantes, manifeste tout au long du XVIIe siècle clairement ses désirs d’autonomie vis-à-vis d’Ollioules en intentant plusieurs procès en séparation. En 1649, 1663, 1673, et en 1678, sans succès les syndics du lieu multiplient les interventions auprès du Parlement de Provence, et à la cour de France. Ils sont encouragés dans leur démarche par la séparation récente de la Seyne et de Six-Fours (1657) et de La Ciotat et Ceyreste (1675). Les notables, appuyés par des capitaines marchands qui fréquentent le port de Saint-Nazaire font pression et essaient d’avoir des appuis haut-placés, comme le Duc de Beaufort, l’intendant Arnould et le marquis de Centurioni. Pierre Puget viendra même à leur demande dessiner le futur port en 1672. Tout cela devrait fournir un lourd dossier susceptible de convaincre le roi Louis XIV de concéder l’autonomie au bourg. Colbert, quant à lui, vient d’entreprendre de gros travaux pour l’aménagement du port et de l’arsenal de Toulon et ne tient pas à ce que Saint-Nazaire puisse le concurrencer.

DSCN8981 DSCN8985 DSCN8997 DSCN9001 DSCN9008 DSCN9016

En 1668, après la mort de Colbert, la communauté obtient le détachement de la ville d’Ollioules. L’édit, signé le 10 juillet parviendra 10 jours plus tard à Saint-Nazaire. La borne élevée au quartier des Prats pour l’occasion et visible de l’entrée de la tour, marque le point de rencontre entre les villes d’Ollioules, de Saint-Nazaire et de Six-Fours. La limite intercommunale reprend curieusement dans sa partie médiane, un axe de cardo d’époque romaine (ce sont les axes majeurs orientés nord-sud (cardo) et est-ouest (decumanus) dans une ville romaine. Leur intersection marque le centre de la cité), ce qui accréditerait l’existence dans le quartier de la Tourelle d’une borne antique encore en place à cette époque. La première préoccupation de la nouvelle communauté, qui a élu à sa tête Barnabé Infernet, sera l’approfondissement du port. Une des obligations imposées par le roi pour la séparation est l’accès du port à treize galères royales. Le désenvasement du port de Saint-Nazaire permettra en outre l’accès de navires plus importants et favorisera le commerce maritime et le développement du bourg.

DSCN9018 DSCN9024 DSCN9032 DSCN9034 DSCN9037 DSCN9049

Le nom de Sanary vient initialement de Sant Nàri, qui a évolué par contraction en Sanàri, orthographié de façon archaïsante et fautive San Nari par la commune. En provençal, Sant Nàri signifie saint Nazaire. La forme française devient Sanary en 1890, et enfin Sanary-sur-Mer en 1923.

DSCN9052 DSCN9064 DSCN9066 DSCN9073

Église Saint-Nazaire : construite de 1891 à 1892 en néo roman par Michel Pacha, en remplacement de l’ancienne église du XVIe siècle. Elle a été peinte dans les années 2000 de fresques d’inspiration byzantine.

DSCN9076 DSCN9077 DSCN9082 DSCN9090 DSCN9092

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s