La petite Reine amstellodamoise

Les autres utilisateurs que les cyclistes des routes amstellodamoises le savent : dans les rues de la capitale néerlandaise, la « petite reine » porte bien son nom. Gare à celles et ceux qui se mettent en travers de sa route. Mais ce qui fait le folklore d’Amsterdam menace de tourner au cauchemar quotidien. Les deux-roues connaissent un succès qui dépasse aujourd’hui la municipalité.

160409-AMSTERDAM-ville-22 - CopieDSC05580 - CopieDSC05587 - CopieDSC05590 - Copie

Chaque jour, 490 000 personnes enfourchent leur vélo pour parcourir un total de 2 millions de kilomètres dans cette ville de près de 800 000 habitants. En 1992, elles étaient 340 000, soit une augmentation de 44 % en vingt ans.

160409-AMSTERDAM-ville-27 - CopieDSC05603 - CopieDSC05605 - CopieDSC05615 - CopieDSC05623 - Copie

Cette augmentation exponentielle du nombre de cyclistes pose problème au quotidien, avec des embouteillages de vélos. « Les pistes cyclables les plus utilisées sont trop petites pour le flux grandissant de cyclistes », a reconnu le conseil municipal dans un communiqué, fin octobre, annonçant, dans le même temps, la construction de 15 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires.

160409-AMSTERDAM-ville-213 - CopieDSC05630 - CopieDSC05632 - CopieDSC05633 - CopieDSC05638 - CopieDSC05647 - Copie

Circuler à vélo à certaines heures n’a rien d’une promenade de santé. Un coup d’œil à un monument, la bicyclette qui dévie de sa route et un strident coup de sonnette vient la rappeler à l’ordre. Changer de direction peut s’avérer périlleux, entre les vélos, les voitures, les taxis, les tramways et les piétons.

160409-AMSTERDAM-ville-216 - CopieDSC05652 - CopieDSC05658 - CopieDSC05664 - CopieDSC05665 - Copie

Sans oublier les scooters acceptés sur la piste cyclable et qui roulent à une vitesse moyenne de 36 km/h au lieu des 20 km/h autorisés, selon une récente étude. « Il faut tout regarder, c’est le stress ! », témoigne Laurent Chambon, sociologue français vivant à Amsterdam depuis quinze ans. Une des rues principales de la ville, Damrak, est d’ailleurs surnommée « Kamikaze ».

160409-AMSTERDAM-ville-220 - CopieDSC05673 - CopieDSC05679 - CopieDSC05688 - CopieDSC05699 - Copie

Pour Nancy Neuteboom, gérante du magasin de cycles Marcel Tweewielers, le problème se situe également dans l’attitude des deux-roues. « Il n’y a pas de respect des règles, dit-elle. Beaucoup de cyclistes ne respectent pas les feux, roulent en téléphonant, ont des écouteurs sur les oreilles… C’est dangereux ! Et il y a de l’inconscience : j’ai déjà vu une femme avec ses trois enfants devant, derrière et sur le côté du vélo, tout en étant au téléphone… Incroyable. » Ces comportements expliquent en partie la forte augmentation des accidents impliquant des deux-roues dans Amsterdam. En 2009, les cyclistes représentaient 56 % des 950 blessés graves, contre 48 % en 2000. La première cause d’accident étant le défaut de priorité (42 %), souvent lié à une vitesse excessive.

DSC05707 - CopieDSC05708 - CopieDSC05709 - CopieDSC05714 - CopieDSC05717 - CopieDSC05726 - Copie

Une qualité de vie persistante dans la mondialisation – Amsterdam est régulièrement citée parmi les principaux centres économiques mondiaux, et parmi les villes les plus dynamiques et agréables à vivre.

DSC05732 - CopieDSC05735 - CopieDSC05736 - CopieDSC05758DSC05764DSC05766

Selon la classification des villes mondiales établie en 1998, Amsterdam se classe parmi les « villes alpha ». Elle figure toujours dans cette catégorie dans la version actualisée de l’étude de 2010 aux côtés entre autres de Milan, Pékin, Los Angeles, Francfort et Moscou. Dans le Global Power City Index réalisé en 2012, Amsterdam figure au 7e rang mondial d’un classement reposant sur six familles de critères distinctes (Économie, recherche et développement, rayonnement culturel, habitabilité, environnement et accessibilité). En 2012 également, Amsterdam se classe au 17e rang mondial du Global City Competitiveness Index sur la base de la capacité à attirer les capitaux, les entreprises, les talents ainsi que les visiteurs.

DSC05772DSC05780DSC05786DSC05791DSC05891

Sur le plan de la qualité de vie, Amsterdam figure au 2e rang mondial de l’étude Best cities ranking derrière Hong Kong, et au 11e rang du classement City Rankings Survey. Les deux études furent réalisées en 2012 et 2014 respectivement. Ce que mettent en avant les divers travaux sociologiques, c’est, au-delà de la richesse culturelle de la ville, et de ses atouts aquatiques naturels, l’engagement pris par ses habitants pour améliorer le cadre de vie de la communauté.

DSC05903DSC05906DSC05911DSC05917DSC05923

… à titre d’exemple, une association propose, chaque premier dimanche du mois en été, d’installer des bancs mobiles en bas des immeubles pour y créer un espace de voisinage. Cependant, certains habitants prennent eux-mêmes certaines initiatives, dont la plus connue reste, à Amsterdam, l’arrosage des plantes de la chaussée urbaine devant son logement.

DSC05924DSCN0593DSCN0690DSCN0695

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Amsterdam, bicyclette, Villes et villages remarquables, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s