Koblenz, entre Moselle et Rhin

Avec le traité de Lunéville signé le 9 février 1801, Coblence est incorporée à la République française et devient chef-lieu du département français de Rhin-et-Moselle. Mais, étant forcés de quitter la rive droite du Rhin, les Français démolissent d’abord l’ancienne forteresse d’Ehrenbreitstein des princes électeurs de Trèves. Adrien de Lezay-Marnesia est nommé premier préfet du nouveau département. La ville reçoit la visite de Napoléon Bonaparte et son épouse Joséphine de Beauharnais du 17 au 19 septembre 1804. En 1806, une université de droit s’installe en 1806 cours Metternich, à l’endroit où l’homme d’État autrichien avait vu le jour.

160411-ville de Coblence1DSC06653DSC06655DSC06669

Après la mutation subite et inattendue du préfet Lezay-Marnesia vers Strasbourg le 1er mars 1810, son successeur Jules Doazan construisit à Coblence, devant la basilique Saint Castor, un monument sans pareil : une fontaine de style néoclassique en basalte. Il y fait porter, avec une faute d’orthographe, une inscription en français pour commémorer la campagne de Napoléon vers la Russie :

160411-ville de Coblence8DSC06682DSC06685DSC06700

An MDCCCXII / mémorable par la campagne contre les Russes / sous le Préfectura de Jules Doazan. Dans cette inscription de 1812, le mot désuet de préfectorat est orthographié Préfectura.

160411-ville de Coblence15DSC06702DSC06705DSC06726

Cependant, dans la soirée de la Saint-Sylvestre 1813, des bataillons russes traversent le Rhin à Coblence. Peu auparavant, les Français avaient quitté les lieux et laissé la ville aux troupes russes sans combattre. Le commandant russe renonce à faire détruire la fontaine ou à effacer l’inscription en français à la mémoire de Napoléon mais fit preuve d’humour en y faisant ajouter le commentaire suivant en français :

DSC06734DSC06746DSC06751DSC06753DSC06758

Vu et approuvé par nous Commandant / russe de la Ville de Coblentz / Le 1er janvier 1814 Dans cette « réponse », l’orthographe de Coblentz mi-française, mi-allemande est surprenante. L’orthographe de Coblentz est le français à ce moment-là. La langue politique publique de la France a été adopté le mot ‘’Coblentz’’ alors, et il avait gagné une connotation négative symbolique. Coblentz était représentatif pour la contre-révolution, et a été utilisé comme synonyme pour cela. Le commandant de l’armée russe qui a pris Coblence le 31.12.1813 était Emmanuel Saint-Priest. Saint-Priest avait rejoint le prince de Condé en 1792. Depuis 1793 il était officier de carrière dans l’armée russe.

DSC06759DSC06762DSC06779DSCN0818DSCN0821

À la fin de la Première Guerre mondiale, en novembre 1918, un conseil des ouvriers et des soldats se forma à Coblence, mais un mois plus tard les troupes américaines conquirent la ville et mirent fin au gouvernement des soviets. En 1919, à la suite des élections, le conseil municipal de Coblence accueillit, pour la première fois, des femmes en son sein. En 1923, le commandement des troupes militaires fut transféré par les Américains aux Français, qui à leur tour quittèrent la ville en 1929.

DSCN0826DSCN0841DSCN0847DSCN0849DSCN0860

En 1930, à l’occasion de la commémoration de la libération de la ville, le président du Reich Paul von Hindenburg honora la ville d’une visite. À la suite de la prise de pouvoir par les nazis en 1933, le maire Dr Hugo Rosendahl fut forcé de quitter son poste. Le pont historique de Balduin resta pendant longtemps l’unique moyen de traverser la Moselle, mais en raison de la croissance de la circulation il ne suffit bientôt plus, et au début les années 1930 il fut question de construire un deuxième pont par-dessus le fleuve, inauguré après deux ans de travaux en 1934 sous le nom de pont Adolf-Hitler (Adolf-Hitler-Brücke). Lors de la remilitarisation de la rive gauche du Rhin, des troupes allemandes furent de nouveau stationnées à Coblence en 1936. Sur la place devant la mairie un nouveau site d’intérêt public, le Schängelbrunnen, fut inauguré en 1941.

DSCN0866DSCN0871DSCN0879DSCN0882

En 1942, 870 juifs furent déportés par les nazis à partir de la gare de Koblenz-Lützel. Le centre historique de Coblence fut détruit par un bombardement de la Royal Air Force en 1944, et la ville de nouveau occupée par des troupes américaines en 1945.

DSCN0883DSCN0888DSCN0891DSCN0906

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans Allemagne, CROISIERE FLUVIALE, Le Rhin, Villes et villages remarquables. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s