Vélodyssée 2016-Etape 10-St Nazaire-sur-Charente – Châtelaillon-Plage

16 septembre 2016 : 10ème étape : de St-Nazaire sur Charente à Châtelaillon-Plage.

004-dsc03116013-dsc03125017-dsc03129023-dsc03135024-dsc03136Aujourd’hui, je fais équipe avec Jean-Paul. Dès le départ (sous la pluie) nous avons vu la Fontaine royale de Lupin.

034-dsc03147039-dsc03152Le choix de ce site est dicté par la recherche sur la Côte atlantique, de Nantes à Bayonne, d’un site propre à recevoir les grands vaisseaux de la Marine du Ponant de Louis XIV. Dès 1666, le choix se porta sur Rochefort, mais la ville a peu de ressources en eau potable. L’eau des marais, saumâtre, est impropre à la consommation. L’approvisionnement en eau douce est un problème pour les hommes et les bateaux de la flotte. Dès 1667, l’Amiral Duc de Beaufort, petit fils d’Henri IV et de Gabrielle d’Estrée, réclame la création d’une « Aiguade », fontaine destinée à remplir les tonneaux dont on chargeait les vaisseaux. L’existence de plusieurs sources abondantes à Saint-Nazaire sont alors signalées à Colbert, Intendant de la Marine à Rochefort, qui décide de faire capter l’eau potable des 2 sources situées en haut du bourg et de l’acheminer jusqu’à la rive de la Charente, de créer deux grands bassins pour réceptionner ces eaux et d’édifier une aiguade.

046-dsc03159049-dsc03162062-dsc03175066-dsc03179075-dsc03188

Puis nous avons traversé le grand pont à quatre voies de Martrou, moment difficile, la piste cyclable sur ce pont est très étroite et les camions nombreux ne ralentissent pas et nous frôlent… et nous allons visiter le site du Pont Transbordeur de Martrou (Rochefort).

090-dsc03203092-dsc03205096-dsc03209108-dsc03221

A compter de 2016, le Pont Transbordeur est fermé pour rénovation pendant 3 ans. Ces travaux sont menés par l’Etat et par l’OPPIC (Opérateur du Patrimoine et des Projets Immobiliers de la Culture). Le pont relie la rive d’Echillais à la rive de Rochefort (Martrou).

110-dsc03223124-dsc03237126-dsc03239

Les Ponts de Martrou. Durant des siècles, Rochefort s’est contenté d’un bac pour franchir la Charente. Le vent, le courant et les marées rendaient cependant les traversées dangereuses. De tous les projets de ponts proposés, seul le Pont Transbordeur de Ferdinand Arnodin remplit les exigences de la Marine en ne contraignant pas les navires à démâter. Il est inauguré en juillet 1900 après 27 mois de travaux. Le Pont Transbordeur est délaissé en 1967 au profit d’un pont à travée levante, puis du Viaduc de l’Estuaire de la Charente en 1991. Le pont à travée levante est détruit cette même année. Ses fondations servent aujourd’hui de belvédère sur la Charente. Abandonné sur le point d’être démoli, le Pont Transbordeur est sauvé par son classement au titre de Monument Historique en 1976. Restauré, il fonctionne à nouveau depuis 1994 pour les piétons et les cyclistes. En 2016, le monument connaît une nouvelle restauration afin de lui redonner son apparence originelle.

130-dsc03243136-dsc03249146-dsc03259155-dsc03268156-dsc03269160-dsc03273166-dsc03279

Ensuite, nous nous sommes rendus à la Forme de Radoub Napoléon III de l’arsenal de Rochefort où est stationnée l’Hermione.

168-dsc03281169-dsc03282176-dsc03289184-dsc03297

L’Hermione est un navire de guerre français en service de 1779 à 1793. C’est une frégate de 12 (en référence au calibre de ses canons) portant 26 canons de 12 livres et 6 canons supplémentaires de 6 livres. En jargon naval on la dénomme « frégate de 26 canons », bien qu’à l’origine elle en ait porté 34. Elle fait partie des frégates de la classe Concorde, construites à partir de 1777 à l’arsenal de Rochefort. Elle est connue pour avoir conduit pour sa deuxième traversée le marquis de La Fayette aux États-Unis en 1780, lui permettant de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.

200-dsc03314206-dsc03320213-dsc03327

Après avoir laissé la Corderie Royale puis la gare de Rochefort, nous nous dirigeons sur le Petit Vergeroux où nous avons été séduits par son église et… son cimetière. La Vélodyssée suit la D137, une quatre voies très fréquentée, pas très agréable. Nous avons traversé Yves et sommes arrivés à Châtelaillon-Plage. Finalement nous avons mis un point final à cette jolie journée de randonnée à vélo par un accueil minable de la part des hôtesses du camping des Corsaires.

228-dsc03342232-dsc03346236-dsc03350245-dsc03359250-dsc03364252-dsc03366254-dsc03368

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans bicyclette, cyclotourisme, océans, randonnée, randonnée, Vélodyssée, Villes et villages remarquables, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s