Sainte Anne du Portzic, le jour du Beaujolais nouveau 2016

Dominique Tanguy, attelage bœuf solo et âne, en Bretagne. Rencontre avec Lucky et Dominique à Sainte Anne du Portzic. Dominique nous a raconté que les enfants de Bohars ont pu faire une balade dans la calèche du Père Noël, (il y a 11 mois) tirée par l’âne Lucky, sous ses ordres. Puis il a cité la « randod’âne » qui a conduit de jeunes randonneurs de Bohars à Plouguerneau par les chemins de traverse, au rythme de l’âne Lucky.

4-dsc0851305-161117-ste-anne-du-porzic-mckl46-dsc0851702-dsc08521

Le beaujolais nouveau, ou beaujolais primeur, est un vin de primeur produit dans le vignoble du Beaujolais, au sein des appellations d’origine contrôlée beaujolais et beaujolais-villages, essentiellement à partir du cépage gamay. La commercialisation est autorisée immédiatement à la fin de la vinification ; il est mis en vente dans le monde entier le troisième jeudi de novembre. Et c’était aujourd’hui à l’Hôtel Restaurant du Bois, route de Sante Anne à Plouzané.

10-161117-ste-anne-du-porzic-mckl910-dsc0852914-dsc08533

Le 8 septembre 1951, un arrêté paru au Journal officiel dispose que les vins d’appellation d’origine ne peuvent être vendus qu’à partir du 15 décembre. Cependant, suite aux réclamations des syndicats viticoles, une note du 13 novembre 1951 précise « dans quelles conditions certains vins peuvent être commercialisés dès maintenant sans attendre le déblocage du 15 décembre ». C’est cette note qui de fait a créé l’appellation « beaujolais nouveau ».

15-161117-ste-anne-du-porzic-mckl1430-dsc0854929-dsc0854815-dsc08534

Pendant les quinze années suivantes, la date fut variable, et ce n’est qu’à partir de 1967 qu’elle fut fixée au 15 novembre jusqu’en 1985, année lors de laquelle elle fut fixée au troisième jeudi de novembre, d’une part pour des raisons de calendrier, car il tombait trop près du jour férié du 11 novembre (anniversaire de l’armistice de 1918), d’autre part pour des raisons pratiques, car il arrivait que cela tombe un week-end.

35-dsc0855439-dsc0855844-dsc08563

La vinification du beaujolais nouveau fait appel à la méthode de la vinification beaujolaise, qui utilise notamment la macération carbonique. Il s’agit de faire macérer les grappes entières environ quatre jours dans des cuves saturées en CO2. Cet oxyde de carbone est obtenu en faisant d’abord fermenter une partie de la récolte (10 à 30 %) en fond de cuve, foulée et levurée, auquel on rajoute le reste de la récolte dont les grappes doivent être le plus intact possible (non éraflées et non foulées, les baies ne doivent pas être écrasées). La vinification est ensuite poursuivie classiquement par une fermentation alcoolique puis malolactique.

45-dsc0856449-dsc0856854-dsc08573

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans âne, Brest, randonnée, Sainte Anne du Portzic, Villes et villages remarquables. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s