Ouessant, l’île aux cinq phares

036-DSC07164051-DSC07180006-DSC07132021-DSC07149Entre Molène et Ouessant, la traversée est marquée par le passage du célèbre courant du Fromveur, qui relie la manche à la Mer d’Iroise.

104-DSC07235

064-DSC07193

065-DSC07194

 

C’est ainsi qu’un mercredi matin à 9h, après un réveil bien matinal, nous nous sommes retrouvées sur le port du Conquet, prêts à embarquer pour l’île la plus à l’Ouest de France Métropolitaine. La traversée Le Conquet/Ouessant dure environ 1h. Ce jour-là nous avons eu de la chance, il faisait presque beau, et la mer n’était pas trop agitée. Un petit arrêt sur l’île de Molène et nous débarquons vers 10h50 au port du Stiff à Ouessant. Là, nous partons vers La pointe de Penn Arlan, au sud-est de l’île qui abrite un joli petit port, base de la mise à l’eau de l’hydrolienne Sabella D10.

020-DSC07428

051-DSC07460

035-DSC07444

L’île d’Ouessant, dispose d’un climat propice au développement d’une faune et d’une flore remarquable. Le sud est riche en végétation, on y trouve énormément de bruyère et d’ajonc ainsi qu’une multitude de fleurs sauvages et colorées. La partie nord est en revanche beaucoup plus rocheuse, rempart immuable contre la mer.

090-DSC07221077-DSC07206

Des phares majestueux se dressent autour de l’île, sentinelle de lumière, que vous pourrez approcher par la mer ou observer depuis la côte îlienne. On peut se promener sur les sentiers de randonnées qui parcourent l’île.

007-DSC07415

079-DSC07489

091-DSC07502

Par son éloignement de la terre, la beauté rude de ses paysages, son histoire liée à la mer et à ses traditions, l’île d’Ouessant est une destination rare et particulière. A pieds ou à vélo, ce joli petit bout de terre est à parcourir sans modération.

119-DSC07251134-DSC07266149-DSC07281

Le bourg d’Ouessant s’appelle Lampaul. Ses habitants sont appelés les Ouessantins. Ouessant fait partie du parc naturel régional d’Armorique et du parc naturel marin d’Iroise.

134-DSC07545

119-DSC07530

104-DSC07515

065-DSC07474

La côte sud ouessantine est plus riche en végétation que la côte nord. On y trouve énormément de bruyère et d’ajonc, ainsi que de diverses sortes de fleurs sauvages et colorées à l’abri d’un mur ou au coin d’un buisson. Les ronces poussent à profusion sur l’île, et les mûres sont réputées pour leur qualité, elles se cueillent traditionnellement afin de réaliser tartes, confitures, sirops ou autres délices sucrés.

149-DSC07561162-DSC07574163-DSC07295

La côte nord de l’île est beaucoup plus sauvage. On n’y trouve que de vastes parterres d’herbe. Les arbres sont assez peu nombreux à Ouessant. Aucune véritable forêt n’existe, et les seuls arbres se trouvent dans les jardins des particuliers ou dans le Stang ar glan (vallon humide situé au centre de l’île) ainsi qu’à proximité des lavoirs.

175-DSC07587176-DSC07309188-DSC07600

L’île d’Ouessant est une terre peu cultivée. Cependant, malgré l’exposition des sols aux vents et au sel, l’agriculture reprend petit-à-petit sa place dans l’île. Depuis quelques années, les habitants n’hésitent pas à consacrer quelques parcelles de terrain à la culture de pommes de terre, de carottes, de salades ou autres légumes de base. L’île espère d’ailleurs obtenir son label rapidement.

189-DSC07601190-DSC07323202-DSC07336203-DSC07616

La faune – L’isolement dû à l’insularité, a favorisé l’émergence d’espèces endémiques, caractérisées par leur relatif nanisme. Si les chevaux nains d’Ouessant, ont disparu, l’île possède toujours, même si elle a été menacée de disparition, sa propre race ovine, le mouton d’Ouessant, la plus petite espèce de moutons au monde.

216-DSC07350218-DSC07632219-DSC07633231-DSC07365

« Il existait jadis une race de moutons nains. Elle tend à disparaître, comme a disparu une race également naine de chevaux. (…) Pendant l’hiver, ils sont libres. Pendant les quelques mois de la récolte, comme on ne peut pas les parquer comme à Molène dans un îlot, on les entrave. Ce sont les gamins qui ont mission d’aller les changer de place. Seulement les gamins, ça oublie. Alors de temps en temps on retrouve un mouton étranglé. Ces moutons en liberté, comment s’y reconnaître ? Chaque famille a une marque déposée, enregistrée à la mairie, une combinaison de trous dans l’oreille, et chacun reconnaît les siens. Ceux qui n’ont pas de marque sont présentés trois fois de suite au printemps, à la sortie de la messe. Si l’on ne retrouve pas leur propriétaire, on les vend au profit du bureau de bienfaisance. L’hiver, le vent cavalcade sur la falaise. Alors, on a fabriqué des abris à moutons : à hauteur de mouton, un noyau de pierres avec trois petits murs rayonnant en étoile. Selon la direction du vent, les moutons se tassent, pour dormir sous la lune, dans l’un ou l’autre des trois crans. »

231-DSC07645232-DSC07366

L’insularité a aussi favorisé le maintien d’espèces disparues ou en voie de disparition sur le continent. Ouessant est ainsi devenu le sanctuaire de l’abeille noire (Apis mellifera mellifera): cette espèce, qui avait presque disparu de France, est bien conservée dans l’île, milieu préservé des pollutions et des pesticides et à l’abri du varroa. Cette race d’abeilles a presque disparu du continent, remplacée par l’abeille jaune. L’association « Conservatoire de l’Abeille Noire Bretonne » protège, sauvegarde et développe cette race d’abeilles et vise à la réintroduire dans tout le Grand Ouest français.

244-DSC07658258-DSC07672261-DSC07396

Par ailleurs, Ouessant et l’archipel de Molène abritent une colonie de phoques gris, qui est la plus méridionale d’Europe, principalement à la Pointe de Cadoran, sur la côte nord d’Ouessant, ce qui s’explique par les forts courants marins qui homogénéise la température de l’eau de mer, qui ne dépasse guère 15 degrés, les phoques gris ne supportant pas une température plus élevée.

261-DSC07675272-DSC07408275-DSC07689

 

 

Advertisements

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans Finistère, Fromveur, Le Conquet, nature, océans, Ouessant, randonnée, randonnée, Villes et villages remarquables. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s