Le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon

Le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon (World War I Meuse-Argonne American Cemetery and Memorial) est un cimetière militaire situé à l’est de Romagne-sous-Montfaucon en Lorraine. 14 246 américains ayant combattu lors de la Première Guerre mondiale y sont enterrés.

DSC07651DSC07656DSC07658

Le cimetière couvre 52 hectares. C’est celui où repose le plus grand nombre de militaires américains décédés en Europe, avec un total de 14 246. La plupart des personnes enterrées sont mortes pendant l’offensive Meuse-Argonne durant la Première Guerre mondiale. L’immense champ de pierres tombales s’élève par des rangées rectangulaires vers le haut au-delà d’un large espace central et vers la chapelle couronnée. Un écran en bronze sépare le foyer de la chapelle de l’intérieur, qui est décoré par des vitraux dépeignant les insignes des unités américaines. Derrière l’autel sont disposés les drapeaux des nations alliées.

DSC07662DSC07668

De chaque côté de la chapelle sont situés des loggias commémoratives. Un panneau de la loggia occidentale contient une carte de l’offensive de la Meuse-Argonne. Sur les panneaux restants sont inscrits les noms des 954 disparus américains dont les restes n’ont jamais été récupérés ou n’ont pas été identifiés. La plupart des morts américains de l’expédition en Russie nordique en 1918-1919 sont enterrés dans ce cimetière.

DSC07672DSC07677

Ce cimetière de 52 hectares fût établi le 14 octobre 1918 par le Service des Sépultures de l’armée US sur un terrain reprit par la 32e Division d’Infanterie US (DIUS). Ce territoire fût concédé à perpétuité aux Etats-Unis par le gouvernement français afin d’y établir un lieu de sépulture permanent, sans taxes ni impôts.

DSC07686DSC07687

14 246 morts sont enterrés dans ce cimetière, en majorité tombés durant les opérations de la 1ère Armée U.S. du 26 septembre au 11 novembre 1918. En 1922, les corps enterrés dans des cimetières temporaires de la région mais aussi des Vosges et de l’Allemagne occupée, furent rapatriés ici pour une sépulture définitive. Beaucoup de ceux qui moururent à Archangel, Russie, furent également enterrés dans ce cimetière. Parmi les tombes, 486 sépultures abritent les restes de soldats qui n’ont pu être identifiés.

DSC07698DSC07703DSC07692

Le Mémorial, un exemple type de l’architecture romane, fait face au nord sur la crête d’une colline en pente douce dominant les tombes. Il est constitué d’une chapelle entourée de deux loggias à l’intérieur desquelles se trouve le Mur des Disparus. Les murs extérieurs et les colonnes sont en pierre d’Euville Coquillier, les murs intérieurs sont en Salamandre Travertine.

DSC07707DSC07708

Les noms de 954 disparus qui ont donné leurs vies au service de leur patrie et dont les corps n’ont pu être retrouvés ou identifiés sont gravés sur le mur des disparus. Les Architectes de cette nécropole sont York et Sawyer de New York. Les infrastructures, telles que nous les voyons actuellement ont été terminées en 1932. Le cimetière fut inauguré en 1937, vingtième anniversaire de l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre Mondiale, à l’occasion du Memorial Day.

DSC07717DSC07718

Ce monument, qui s’élève à près de 60 mètres au-dessus des ruines de l’ancien village de Montfaucon, bâti sur le sommet de la colline, domine la campagne avoisinante. Avant d’être repris par les 37ème et 79ème Divisions U.S. le 27 septembre 1918, ce site offrait aux troupes allemandes un remarquable poste d’observation.

DSC07722DSC07735

Le monument commémore la victoire de la Première Armée U.S. dans l’offensive de Meuse – Argonne, du 26 septembre au 11 novembre 1918, et rend hommage à l’héroïsme de l’armée Française sur le front avant cette période.

DSC07729DSC07730DSC07738

Commission Américaine des Monuments de Guerre (ABMC) : Cette agence du gouvernement américain gère 24 cimetières américains et 25 monuments commémoratifs, monuments aux morts et autres lieux de mémoire répartis sur 15 pays. La Commission contribue à concrétiser la vision de son premier président, le général des armées John J. Pershing. Le général Pershing, commandant en chef du corps expéditionnaire américain pendant la Première Guerre mondiale, fit le serment que « le temps ne ternirait pas la gloire de leurs actions ».

DSC07740DSC07745

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article a été publié dans cimetières américains en Europe, la Grande Guerre, Première Guerre mondiale, Romagne-sous-Montfaucon, Verdun; la Grande Guerre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s