Eglise Saint Nazaire de Sanary-sur-Mer

Construite à la fin du XIX° S. par Michel Pacha, en remplacement de l’ancienne église de style roman du XVI° S. dans un style néo médiéval. Elle s’est dotée récemment de fresques byzantines.

église Saint Nazaire

Après 10 ans de travaux, Mgr REY bénissait le 24 janvier 2009 les fresques de Jean-Baptiste Garrigou (atelier Saint Jean Damascène) qui ornent l’église Saint Nazaire.

église de Sanary

Les travaux d’embellissement de l’édifice effectués dans le respect de la Loi de 1905 par la municipalité de Sanary et les curés successifs de la paroisse présentent des fresques exceptionelles.

Saint Nazaire de Sanary

Elles constituent une oeuvre unique et offrent aux paroissiens et aux touristes un lieu de méditation qui porte naturellement à regarder vers le ciel.

une des fresques de J-B. Garrigou

L’inauguration des nouvelles fresques coïncidait avec celle des nouvelles orgues.

fresques de l’atelier Saint Jean Damascène

Le Grand Orgue de Sanary-sur-Mer a été construit en 2009 par la manufacture d’orgues Pascal Quoirin.

lieu de méditation

Ce grand instrument de 3 claviers à pédalier comporte 30 jeux.

porte à regarder vers le ciel

La conception est propre à valoriser un large répertoire polyphonique européen dans lequel la littérature classique française des 17° et 18° siècles peut y être abordée dans les plus excellentes conditions.

orgues de Pascal Quoirin

Ce n’est qu’en 1570, devant l’accroissement de la population que les habitants de Sanary décidèrent de construire leur église sur l’emplacement du prieuré des moines de Saint Victor. Ils la dédient à Saint Nazaire.

orgues à 3 claviers à pédalier et 30 jeux

Jusque là, le hameau de Saint Nazaire dépendait de la paroisse d’Ollioules pour les principaux actes de la vie religieuse.

vitrail et voûte

En 1600 sont ouverts les premiers registres paroissiaux. C’est le début d’une véritable vie religieuse indépendante couronnée par la venue le 26 juillet 1650, et en grande cérémonie, des reliques de Saint Nazaire.

Le Sacré Coeur

A la fin du XIX° S., Marius Michel Pacha, ancien maire et bienfaiteur de la commune décide d’offiri à sa ville natale une nouvelle église.Elle est construite sur les plans de l’architecte Paul Page à l’emplacement de la précédente, ce qui génère une cetaine opposition. Elle est bénie le 31 juillet 1892.

fresque liturgique

L’orgue de l’ancienne église, un Charles GAZEAU du XIX° S. disparut sans doute lors de la démolition. Dans l’église nouvelle, Mader installe et agrandit un petit orgue de John Abbey offert par Camille Saint-Saëns à Michel Pacha.

fresques d’inspiration chrétienne orthodoxe

Un siècle plus tard, l’état de l’instrument conduit la ville avec le concours du ministère de la culture à commander la construction d’un nouvel orgue installé en 2009.

Le choix se porte sur un orgue de 30 jeux aux qualités acoustiques exceptionnelles offrant un large éventail musical par l’adoption du principe de la résonnance.

dessin et écriture

Il relève de l’esthétique française classique avec une touche provençale. Sa réalisation est confiée au facteur d’orgues Pascal Quoirin.

Saint CHARBEL

En 2000 débute la restauration des façades, des sols et des vitraux. L’idée naît d’orner les murs et les voûtes de fresques liturgiques d’inspiration chrétienne orthodoxe pour faire écho à l’histoire de son bâtisseur.

Adam et Eve

La municipalité en commande leur réalisation à Jean-Baptiste GARRIGOU qui utilise la technique « a secco ».

fresque de voûte

Le 24 janvier 2009, les fresques et les orgues sont inaugurées en présence de Monseigneur Rey, évêque de Toulon-Fréjus.

bien que neuf, c’est magnifique

Publicités

A propos gebete29

golfeur, photographe, randonneur et tireur à la poudre noire, retraité qui sintéresse à l'Histoire de la Bretagne
Cet article, publié dans Villes et villages remarquables, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.